Keywords

Add keywords

a

Texte [correction la plus récente par anonyme - Voir les corrections]

a
Les nouvelles de Syrie ont , nous l'avons dit , causé à Rouen Ia
plus grande sensation. Hier au Théâtre-des-Arts
, l'orchestre
 
avait à peine commencé l'ouverture de la Muette que le parterre,
où la foule était immense, a demandé la Marseillaise. Bientôt M.

Lesbros, tenant un drapeau tricolore, est venu chanter l'hymne im-
mortel. Avons-nous besoin de dire que le refrain a été répété en
chœur et que chaque strophe était suivie de longues salves d'ap-
plaudissemens ? Avons-nous besoin de dire aussi que toutes les
allusions de la Muette ont été vivement saisies?

L'opéra fini , les Chasseurs Bavarois ont , à leur tour, fait en-
tendre notre chant national ; mais Ie parterre a redemandé les pa-
roles, et Lesbros s'est encore empressé de satisfaire a ce patrioti-
que désir. De nouveaux transports d'enthousiasme ont éclaté dans
toute la salle.
Au Théâtre-Français mêmes démonstrations. Bien que les chas-

seurs bavarois fussent venus là aussi jouer l'air de la Marseillaise,
le public a demandé les paroles, et un artiste du Théâtre-des-Arts
les a dites aux grands applaudissemens de la foule.
Après le spectacle , un groupe nombreux de jeunes gens s'est
transporté rue de la Vicornté, devant l'hôtel du consul d'Angle-.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher