Keywords

Add keywords

CHAMB RE DES PAIRS.

CHAMB RE DES PAIRS.

Extrait de la seance d'hjer jeudi ea juils.
( N. B. Dane ic comité secret d'hier au soir , le prince archi-
c hancelier avail donni communication d'nn message de l'Empereur. m
A dix heores In séance redevient pubtique ,etla chambre aprés
avoir délibérC sur In proposition do nommer one commission de
Cinq membres pour so concerter avec I commission de Is chambre
des reésentans et tcs ministres de S. M. nonilna pour In corn-
poser M. lee cointes Boissy-dAngIas , Drouot , Thiba',deau
Dejean et Andreossi. )
M. do LacCpêde , vice-président.
La séance souvre une heure. Lecture du proc_verhai.
M. Carnot , ministr e de I'intérieur , montei In ribune , et lit
a In chambro i'acte d'andication de lEinpereur NapolCon en fa-
sear de son file en noinmant mine re ence.
La charubre donne acte an n'inistre de cette communication, et
vote le renvoi i'i one commission.
M. de Lanieth demande que cette commission soil compósée
d s rnéLses membres pie la chanibre a nommés dans sa séance 'bier
Apuyé. —
M. Bomssy -d'Anglas dernande qu'elle soil composee de sept
rnernbres. - Appuye.
Comine la chambre allait procéJer an scrutin, Al. Carnot a
fait A ii chambre lecture d'unc leltre de Rocroy, en date du so,
d'après iaquel!e II résulterait qu'uno partie de Is vieille g.irde et
de l'artnée Se sera it ralliée sons lee ordres (111 due de Dattnaii,
pour se porter sur Lacsn par MCzlères, landis que Ic maréclial
Grouchy se trouverait stir In frontière du Nord avec Go wille
ho mmes et de l'artilierie.
Le prince de In Mosckwa : La nouvelle eSt fausse Sons tous lea
rapports. L'ennemi est vainquelir do totites parts. Je commandais
tOute l'armée sous I'F.mperemar ; j'ai vu Ic désordre. Le plies pie
nous pOuvons avoir d'horntmies stir la frontièrecOtdo 16 a i8,00o
homilies , encore out-us etC baths trop a Oat pour faite tCte A
lennemi.
ToissIesgCnCraux qui sont ici et Ctaient A In batiijITe Ic
avent aussi bcn pie moi. Si Ic maréc il Grouchy Cisit intact
S1 aurait pu cousrir Ia 1-etraite, 01 I'Emnpereur no serait pas A Parts.
Cc que je vOilS dis eat Ia vCrité la phis positIve, In vCriré claire
comnie Ic jour. L'esanemi est A Nivelle avec So mIle hommos.
Les prussiens ne sont pas écrasCs comme on I'll dit: one grende
portion do leur armée ne s'est 35 battue. 1)ans six A sept jours
I'ennemi pent We aux portes do In capitale; it u'est plus d'uutre
o
moveD , pour I saint public , que de Iui faire des propositions.
près Un assez sif dbat entre le tuiniscre deIirsttrieiir et le
prince de In Mosckwa auquel s'était joint Ic gCnCrsl Latour-Mau.
hourg , la discussion a Cie fetmCc.
La chambre des pairs a en s uite nommC all SCtiitifl , aprês dei;x
Cpuv , MM. Pontécoislant et Dedelay-Dagier pour faire pat-tie
de In commission chargCe de faire son rapport sur i'abdicatiun de
I'Emupereiir.
II cci deux hpures et demie; In seance cit suspendue jusqu'A set
heures di soir.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher