Keywords

Add keywords

D'/iier 21 jam.

D'/iier 21 jam.

(CORRESPONDANCE PA1ITICULLERE.)
Une importante nouvelle nous a aurpris anjOUl
d'hui ; c'ost cello de la niort du génCral DlébitsCh
a la suite d'une attaqno d'apoplexie. Telle eat du
moms La cause qu'on attribue a cette inort soudarnc,
quit a cu lieu le 9 do cc mois.
I)idbitsch était duvenu depuis le premier ecliec
,
qu'il avait éprouvC dans sa cauipagno de Pologtie
Un objet do isaine pour Ies hautes classes is Saint
PCtersbourg. Nicolas, qui I'avait défendu long-tern 5
contre los soLlicitations de ceux qui domandalonl Ic
rappel do cegénéral ,avait fbi par ceder, et D tebltsdhi
était a La veille d'être dépouillC dc son coiflifl3°
demerit loraquela mort L'a frappé. Comrue do rais°°,
on suppose quo cet(e moit est l'effet de toute autro
cause qu'un coup d'apoplexio i dans on pays c0niifle
la Russie
, de pareils soupçons no sauraicut surpren
dre. All restc
, nous avons encore trop pen de refl
seignernens sur cot évCnernent pour pouvOlr nOL1
former tine opinion it son Sujet. Notts a ttendrOfl 5
On devajt croire qu'une semblable nouvelbe ti c
pourrait qu'exercor uriC heurouso influence SUE nos
fonds ; it n'en a tiers éé. La morE du general era
claefdes russes, queUe qu'en soit la cause ne petit
qu'avoir Un grand effet moral sur L'arrnde qu'il COti
inandait ; elk dolt porter Ic decourage110( chC
les russes qua so reposaieut tours SuCCOS d Ostro
, stir
lenka, et i-niiner encore l'énergie polonaise. Dc
bra
, garantio pour la France quo la guerre res(c
long-tems eloignéc de nous. Pourtarit rcfl
1105 e
out 116 dl1 l ; dIes suivent depuis plusieurs jourSlin
laq
direction descendante, et l'on ne salt encore an
05
aquoi attribuer cc résuttat. On pat'Iait do IloLivel
difficultes survenuos dans los afliircs do Belgiqu e
utais on n'articule rien de positif.
- On pane toujours do changement do 10jsteie,
1 90u
non pas integral rnais pat-tie1 ; Ml. dA ,
, UC
tlontaljyet dit SCbastiani set-aient Ics victifliOS
sigriées.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher