Keywords

Add keywords

CAEN, 22 MAX.

Texte [correction la plus récente par anonyme - Voir les corrections]

CAEN, 22 MAX.

L'honorable 1'4. Bovning , chargé par Ic gouven-
nicmnent anglais de preparer les bases d'une grande
et intiriie union comnmnercialeentre la France et
l'Angleterse, est depuis deux jours a Caen. Après
avow conféré avec ha elsaimibie de commerce de
notie yule , an sujet de La grande question a laquelfe
it consacre tons sea soins , Al. Bowring doit quitter
Caen aujourd'hui mndnse, se reactant an Havre, et de
Ia it Rotten , pour ypoursuivre Fimnportaute mission
dont it est chargé.
— Une eiouvelle société deYaichs irlandais vient
de s'adresser an gouvernemnent, par l'intermediaire
de noIre amnbassadeur a Londres , et a obtenu le
privilege de visiter les ports de France , avec fran-
chise de droits , conune Ic fait déjà la SociétC du
royal yacht club.
Cette société doit arriver a Cherbourg dana Ic
courant de l'Ct. Al. Ic préfet maritime a déjà ieçu
des instructions pour la recevoir Ic mieux possible.
Ii sera exécuté différeutes courses, entr'autres une
course it la raine , parusi les pilotes de Cherbourg,
qtii ont , conune on sait , de superbes pCniches dosat
la velocité surpasse tout cc qu'on pout ilsiaginer.
- Le 16 , est arrivé stir la rade (IC Cherbourg le
superhe paquebot régulier Ic Gutter Yan.szuarl,
destine it faire ic service entre Southampton et
Cherbourg, touchant a Guernesey.

THEATRE DES ARTS.
L* isuwuma DI Hawas V. Ma I'savaAviionx. .- Tapage.
Le martyrologue de cette année s'est grossi hier soir des noms
de M. Valmore et de Mme Josse-Ernest. Au lever du rideau,    
il a été impossible à M. Valmore de se faire entendre, et il a
       
dû se retirer. Des spectateurs du parterre s'étant portés à des
voies de fait envers des personnes qui sifflaient, l'intervention  
des commissaires de police, aidés de quelques jeunes gens,  
qui se sont faits constables spéciaux a amené l'arrestation
 
de deux des auteurs de ces violences.
Mme Josse-Ernest a été en butte, dès son entrée en scène,

et pendant toute la durée de l'opéra, à une vigoureuse oppo-  
sition ; l'on s'étonnait que cette dame resistât aussi long-tems
à une opposition aussi marquée et sans contradiction ; mais à
la fin, elle a paru prendre si résolument son parti, que ceux    
mêmes qui s'intéressaient à elle ont cessé de la plaindre.
Entre les deux pièces, on est venu annoncer que Mme Josse-
Ernest, se soumettant au jugement du public, ne reparaîtrait

pas ; qu'en conséquence, on proposait de substituer la Cher-
cheuse d'Esprit à Vert-Vert. Cette proposition, que com
mandait la nécessité, a été diversement accueillie ; mais elle  
semblait en définitive devoir être mise à exécution. Aussi,
 
les personnes qui n'étaient venues que pour les débuts se sont
retirées.
Cependant, j'apprends qu'après un nouveau tapage, la salle
a dû être évacuée, et que pour se venger, on a cassé à coups
de pierres les vitres du théâtre du côté de l’ancien foyer. Vive
Ie droit qu'à Ia porte on achète en entrant ! C'est Ià de
l'ordre public, ou je ne m'y connais pas. ?.
I ,LE LEGATAHIE UNIVEISSEL, comedic an cinqactea;
2 RABELAIS , comecie anecdote mêlC de couplets;
3 1 LE PHILTRE CISAMPENOIS vaudeville an tin ante
, .

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher