Keywords

Add keywords

Rouen, 2; Mars. que nous allons rapporter (IC Soil organe officiel, 1€

Rouen, 2; Mars. que nous allons rapporter (IC Soil organe officiel, 1€
Journal&tDébais:
,, II est dans la nature et l'origine du gouvernemeni
L'ILLUSIC N'EST PLUS POSSIBLE. actuel de no se prter, en fail d'améliorations matrieltes,
qu'à celles qui sont en harmonic avec les principes d'ordi(
11
tie faut pas se faire illusion sur Ic mot de la co- CL de conciliation. La dynastic nouvelle a ëté accucillit
ndie parictuentaire qui se joue on cc moment an avec d'unanimes transports par is classe moyenne i parci
Valais-Bourbon. Pendant quelque3 instaiiI, on a pu qu'un instinct universel disart a Ia bourgeoisie que le ca-
troire que la retraite Wane portion du miuistère du ractère et les antécédons dii prince imprimeraicut ii son
I 1 ociobre rnarqflait un terns d'arrêt dans le sys- Ouvernement Un cachet éminemment conservateur. Le
a
tèine de resistance et de iétrogadation suivi avec intérts alarinës s'accordèrent l'éever sur le pavois,
parce qu'ils virent en Ink Ic t'irum quern,qui sent aurail
tani; de persévrance depuis six ans. De là des espé-
puissance de faire rentrer darts son lit to torrent révolu-
rances plus on moms étendues, suivant le caractère Liolinaire prêt it les envahir. L'histoire des cinq dernières
plus on moms contiant de cliacun ; de là des paroles années dira si le monarque fondateur de La race nouvelle
rl'oubli et de conciliation , suite de cette disposition a compris les veux et reinpli l'attente de ceux qui lul
Si g6niirale, dans notre pays , Is pardonner aux présentèrent la couronne. Si done Ic gouvernement se
a
honimes d'etat le mal qu'ils ont fait, en considéra- mettait froisser des intéréts irnportans , s'iI se prtait ii
violenter telle on telte fraction considerable do La classe
tion de ccluiqu'ils auraieut pti faire et dont its pro-
moyenne , it méconnaitrait SOfl origine , it saperait Lui-
Uettent de s'abstenir a l'avnir.
mme ses appuis, 11 ferait contre lui-mme cc qu'ont tent li
T%lais ceux qui no s'taient point rendus aux pro- vainement les plus audacieux complots et les plus formi-
Tessioug de foi faites an Luxembourg et an Palais- dahles revokes.
Bourbon par M. Thiers lors de son avnenient a la ,) Nous tie prétendons pas que to gouvernement doive
présidençe nominate . du couscil , ceux qui avaient s'abstenir absolument de tout acte de réforme proprement
dite. Lorsque de pressans intCrêts soul stcrffiés It des in-
Pu conserver quelques doutes après l'inaction pro-
tCróts subalternes , lorsque beaucoup sont en souffrance
lOflge du minjstère depuis plus iVan mois , ceui-là
pour Ic profitdouteuxdo quelques-uns , le gouverne-
1oiYeiIt ètre doués d'une foi bieri robuste et d'une ment Ic plus conservatcur doit intervenir , sons peine de
loflgaflhinité a toute épreuve , qui coriservent to pLUS dCgénCrer en tyrannic. Noirs voutons dire seulement pun
ler espoir de voir se raliser , par l'iuterinédiaire to gouvernernent actuelne pout dire réfornaateur quo
1cS Iflinistres actuels , uric am lioration de quelq*e par exception; que, pour améliorer La condition du plus
e a
iluportance , nous fle diroris point sous le rapport grand nombre, it doit non point ôter telle on telle classe,
mis pLutôt crder des ressources uouvelles, en organisant
Politique , Inais sons le rapport écouorniqUe on
surtout de nouveaux moyens de travail ; pie toutes ins
Hierne adrnjnistratjf. fois qu'il croira devoir procCder a quelque réforme an pea
Le statu-quo le plus absolu, le respect en quel- radicale, it devra le faire l'indemnitC a La main. II serait
qte Sorte fétichiste pour Les abus dont profite une absurde d'exiger davantage do liii , car it serait absurde
InInoité an detriment do La masse du pays, et la d'exiger qu'il Se fit rCvolutionnaire.
fossllIsatiou de tout Ce dont la raison appelle avec Ces paroles que nous venons de rapporter dans
'C plus d'insistance la rtforrne , tel est le syinbole leur intdgritd , en disent plus que tom lea coin-
dii systènie doiit jusqu'à cc jour tons les Ininlstfls mentaires possibles sur la marche des affaires de-
Ont eté les instruinens plus on nioins aveugles , les pus six ans. On ne s'y excuse plus, on se varite de
executeurs plus on moms intelligens mais qui se sacrifier en tout l'intdrêt general an profit de
Continue aussi bien par 1'interiiudiaire de MM. ,
nut ; on lie prend P a srnêine la peine de
Thiers, Pansy, Sauzet , que par celui de MM. d ire dire aux intérêts gdnélaux d'attendre , on leur ira-
Broglie , Guizot et Persil, et antérieureinent par pose silence devaut les convenances et lesprops
ielui tJj Inarchal Soult on de M. Casimir Prier. certains de quelqucs uns.
est-ce , en effet, que la proposition de rédu ire
I 11 est vrai qile, comine palliatif, on park de
e pour 0/0 a 41/2,sinon une declaration que la crder des ressources nouvelles en organisant de
11 SUre de coiivcr s ion des rentes, réduite A d'aussi nouveaux moyens de travail; mais cc n'est encore
Iflesquiines proportions n'est plus qU'Ufle inauvaise là qu'ua leurre des plus grossiers. Qu'a-t-on done
plalsanterie indigne d'occuper le tems d'une as- fait , clue fait-ort pour organiser ces nouveaux
SIfl1)1 taut sit peu sërieuse ? Qu'est-ce que l'en- moycus de travail? Voyez, par exeinple, ces cheinins
gagme de réaliser cotte inesure dans ULL an et de for vers lesqueis l'activitd publique se dingo
s lie viennent pas 'y opposer , avec taut d'impatience : sonines-nous plus prèsde
tnon
Unc declaration qu'on fait dc cela unc affaire les voin executer qu'il y a deux ans ? A quo out
uc bon plaisir, et qu'on saura bien trouver despré- about't les etudes ; les enquétes clout its oat Ctd
tCXts pour transformer en ajournement indétmni l'ohjet ? A Une dépense énorine do paroles , a u
*
ajournemnent d'uii an qu'on sollicite aujourd'hui' deluge do brochures contradictoires , a la rinse cii
• sera de La reduction des rentes comine de •prCsencc d'iutérCts pnivcs et do pretentious tie
I e •
a jSlO ILV du tarif des douanes : une volonté coutre clochers devarit lesquels to gouvennenient inddcis
COfltlC laquelle vieiidrorit se briser toils lea efforts n'ose prendre ma parti dictd pan tics vues d'euseinble,
palleiflentaires
no permet point que tie telles do pear do so faire (103 ennemis tie qnelques sou-
quest i
ons Snient aitées sérieusenient.On ne réduii'a teneurs en donnaut gain do cause a i'intéi'êt géndral.
s memo
r Pas piLls La rente quon n'entrera de bonne foi dans 11 on sera de , soyei-en stIrs , do toutes los
yst ~ tnefatjonej de liberté it I'éard des entreprises tl'atilitd publique pour l'exécution des-
n
stjaux , des combustibles; on prolongera qitelles initiative on in cocours dugouverneanent
h1nent, aupréjjice du trésor, de La naviga- seront nécessaires. I'
t i on)
) des colonies, et par dessus tout de la consoin- Faites done maintenant de La conciliation, Mes-
atjon gefleraje l'élat d& lutte existnt entre le . sieurs dii tiers-part.i ; révez des rapprochemens, des
a ' de bettraç et le sucre de nos antilles , qui, fusions d'opinions , vous mewbies encore trop con-
,res etre fait protéger contre La conevirrence fians de l'opposition pai-leinentaiae : tout cola pounra
elangère par d'éJIorines droits différeutiels , se voLts conduire ?r reraplacer , an bane de douleurs,
tIOUVe aujourd bus Sur le , .
po i dc succombci, vis- nt MM. Passy, Sauzet et Pelet do la Lozére, quand i t s
.. . dns wre indigénc, sons le poids des droi.ts seront usds, et pi on les jettema an rencart, coinme
'1 :,
await acceptes dans l'oriine. des instruinens inutiles , ainsi qu'on a fait des doc-
ft fle sera fait pour i'ether notre commerce et
n iq ' trinaires; mais si vous avez en vue , par vos tra-
Otre 'ndustrje de La position prdcaire et p.éulleuse vaUx partementaires , autre chose qti'un vain paI-
got es place l'inextrjcable giciiis que , dans leur ar- lagc et quo de pitoyables ambitions personnelles;
1' ' Cert1n ecofloIflistes appellent Ia proteclion de Si VOU$ sougez a quelquei ameliorations en favour
• 0 U(1tlrl • .
? Sila lot des cereates de I 832, , , tie cette masse desladnitde tie droits politiques , et
tOU vt t e
fair rolt , tout incomplete qu'elle est , dtait t dmit vous étes , de par Is loi , les souls mandataia'e.
, 00 ne la ferait 1was. Et nous ne VOULIFIOUS pas ofliciels , alors convenes que Ia situation actuelle est
a
tIaI) qu avant peu Ic gouvernenent, c!dant des line veritable impasse, et quo. pourarriver tin re-
ej3 stupia et AfltéfCSSéCS , ii'en consentit on sultat positif et digne d'ètre avoud , it y avait autre
a
&pit etreat en propos1t lui-mime l'abrogation , en chose faire que de remplacer Al. (IC Broghe pat-
M. Thiers, M. Thicis pat' Al. de 1%Iontalivet , et
Al p desparoles prooncée pour sa defense par .
bistè r 8Y le leiideitajn de son avénetnent an mi-. M. Guizot par M. Pelet de is Lozéne.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher