Keywords

Add keywords

PRO JET DE COUftS PUBLICS DR NOTARIAT.

Texte [correction la plus récente par anonyme - Voir les corrections]

PRO JET DE COUftS PUBLICS DR NOTARIAT.
M. H. Cellier, , notaire et professeur de notariat
dans notre villle, vient de publier sous forme de
 
lettre a M. de Rancé, député de l'Eure, des con-  
sidérations fort intéressantes sur la nécessité d'une
organisation légale de cours publics pour l'enseigne-
ment de sa profession.
Vous êtes orfèvre, monsieur Josse,pourra-t-on Iui
dire. Oni ! mais on avouera que Al. Josse dtalt fort
competent pour parer (le joallicrie. Et pour pen
qu'on veuille parcourir la brochure de M. CeUier
On se convaiucL'a qu'il a beaucoup médité et appro-
fondue sujet qu'iL traite.
Le notariat , ainsi qu'iI Ic fait observer, est une
foictioii éniinemmcnt sociale et dont la gravité n'est
pas assez généraleineni. sentie. Le notariat intervient
dans tous les actes les plus importans de notre vie
et cette intervention est sautaire ou faneste, sui-
vant le caractère et la capacité du fonctionnaire ; son
We est celui d'une magistrature conciliatlice et pa-
ternetle , on peut rnètne dire d'une sorte de sacer-
doce civique. La société tie saurait done exiger de
ceux qui s'ydévouent trop de 8aranties de moralité,
d'indépendance et de Iurnières.
Bans I'état atueI de la legislation organique du
notariat , ces garanties sont-etles suflisantes ? C'est
cc que M. Cellier examine avec un soin tout parti-
culier dans sa brochure, et qu'il resout par La néga-
tive d'unc rnanière péreniptoire ft notre avis. II dé-
lnontre coinbien it scrait urgent dastieindre Ics
candidats au notariat a des evamens sérleux , et,
partant , a des cours spciaux régulièrement établis
dans tous les chefs-ljeux de cour royale , et destinés
A preparer la rnatière de ces exatnens , cours dont
Is lacune se fait peniblement sentir depuis long-
ICUIS , et qu'aucurs enseignernent général du droit
Ct de la jurisprudence ne saurait suppléer eflicace-
Inent.
En Un mot, Ic projet de M. Cellier cadre avec
rette pensée qui t de toutes parts , se faitjour main-
tenant, a savoir que Is fortune West pas une pie-
sOmption suflisante de moralité , d'indépendance et
de capacitC ; it repond àce besoin de notre époque
qui aspire a donner , pour pivot principal a toutes
lea functions, l'instruction positive, ci qui tend a
recliercher Is garantic de cette instruction darn une
sérje de travaux patens couronnés par des examens
out des concours publics.
L'ouvrage de Al. Cellier, fruit d'un'e longue expé-
iience et de Iaboa-ieuses meditations , ecrit avec
dane , inéthode et conscience , appelle l'attention
tie nos législateurs et de tons ceux qui s'occupent
d'econo,jije publique.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher