Keywords

Add keywords

SITUATION DU MINISTiRE.

SITUATION DU MINISTiRE.
Li' 11 y ait OU non coalition, que la chatnbre ait
a
ou n'ait pas une attitude mcnaçante l'ouverture
de la session , it est ceitai'a que Ic cabinet du
15 avrit est dans une triste situation. La plus com
plète dsunion règiic entre tons les ineinbres du
conseil , rsultat lui-inê,ne d'une coalition ; et
quand it a fait prédire que l'allianee qui unit toutes
les fractions de la chambre se dissoudrait en peu de
tems, sans doute it s'estprornis de dormer l'exeinple,
et it est juste de dire qu'iL tient patole.
Void déjà que M. de Salvandy se détaclie de cc
corps compose d'élé:nens btéiogènes. M. de Sal-
vandy a entendu dire que sa succession &ait pro-
a a
poste chacun et tous , et qu'on colportait l'offre
de son heritage dans les rangc du centre gauche
qui nOUS protnet des merveilles d'ind€pendance.
M. de Salvandy s'est ému ; l'homtne qui a it
griffonner le pusd'indigestes paperasses depuis huit
ans s'est iri'ité d'une si noire ingratitude, et it a déjà,
tilt-on , offert sa détnission.
Si cue est acceptéc , ci M. Sauzet prend Ic porte-
feuille de l'auteurd'Alonzo, et qu'it ne s'effraie pas
de la besogne que liii a préparée son prédécesseur,
M. Mole aura rewporé une petite vicloire qi ne
manquera pas de signification. Nous verronslà une
indication de I'esprit qui preside an renianietnent
du cabinet ; M. Sauzet sera I'avant-coureur de M.
Thiers.. Nous ne croyons pas d'ailleurs que ['aucien
ininistre de la justice rentie au conseil pour y rester
avec les liorunies qui forinent le personnel acturl.
Tout le centre gauche , toute l'opiosition-Barrot
n'a pas perdu le souvenir des lazzis que M. Sauzet
faisait courir Sur lecoinpte des ministres du 15 avril
palmi ses collegues tie la chambre.
Le remplacement de M. Salvandy aura ulie au-
' tre utilité : Si deux Ott trots des ministres actuels
doivent rester au pouvoir, et que M. SauzeL y entre
davance, La prerogative, lorsqu'un vote de La
chambre aura déterminë Un chaiieinent de cabi-
net, n'aura plus a pourvoir qu'a' quelques vacan-
ces, et elle n'aura pas l'air , en le faisant , de ceder
A 1 injonction parleinentaire , cc qu'eIle redoute par
dessus tout.
, Quant a fot'inotis des veux bien sin-
ceres pour quo tons les agens de la corruption
Solent evinces , pour clue tous les commis an dé-
Vournent avenglesoient mis a La retraite. Quand un
etat de choses est devenu intolerable , on ne risque
rica àfaire table rase.
—nN_-

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher