Profil de anonyme

Commentaires

[anonyme peut ne pas être l'auteur de la version la plus récente du commentaire ci-dessous]

anonyme n'a pas encore fait de commentaires

Nuage de marqueurs

(2)  16 Juin 1789 (1)  17 Juin 1789 (1)  17 mai 1789 (1)  1794 (1)  20 juin 1789 (1)  alligator (1)  Ambourville (1)  archéologie (1)  arras (1)  article (1)  Assemblée nationale (1)  azeqsd07 (1)  Basse-Vieille-Tour (1)  Belbeuf (5)  Bengale (3)  béville (1)  Boulanger (1)  Brésil (1)  briqueterie (1)  cage (2)  Caillet (1)  caisselet (1)  capitaine (1)  capucin (2)  cardinaux (1)  cendres (1)  cerf (1)  Chailloué (1)  Chesnel (2)  coalition puissante (1)  collier-rouge du Sénégal (1)  Comte de Digoine (1)  Comte de Sérent (1)  consul (1)  consuls (1)  coquillage (3)  corvette Le Géographe (1)  crocodile (1)  disete de grains (1)  documenté (1)  dominicains (1)  Douvrend (1)  Duc de Croy (1)  Elections (1)  enseigne (1)  Ephémérides Rouannaises (1)  états-généraux (3)  Ferrand (1)  fête prise de la Bastille (1)  François Hamel (1)  Gibon (1)  gnou (1)  Grand-Amazone (1)  Grénier (3)  GUESNIER (1)  Guinée (1)  Hatingais (1)  isobarique (1)  jardin des plantes (1)  Jeanne d'Arc (1)  Jumièges (1)  kangourou (1)  La Londe (1)  La Noblesse de Bretagne (1)  Lacabée (1)  Lehideux (1)  lion (4)  Lorient (1)  loris de Nouvelle-Hollande (2)  lorris (1)  malmaison (1)  marchand faïencier (1)  marchand potier (2)  Marquis de Boisgelin (1)  Marquis de Bouthillier (1)  Marquis du Palais (1)  Marre (4)  ménagerie (2)  meunier de Cayenne (1)  Napoléon (1)  Neaufles-Saint-Martin (1)  Neaufles-St Martin (1)  Noblesse de Bretagne (1)  nomination des Députés (1)  oie sauvage (1)  oiseaux du Sénégal (1)  Organisation (1)  panthère (1)  Pérou (1)  perroquet (35)  perroquet Amazone (4)  perroquet de la Véra-Crux (1)  perroquet gris (38)  perroquet Laure (1)  perroquet rouge (2)  perroquet royal (1)  perroquet vert (25)  perroquets gris (1)  perroqut (1)  perruche (8)  porc-épic (1)  poterie (8)  Président d'Ormesson (1)  procès (1)  propositions (1)  quevillon (1)  raffinerie de sucre (1)  raffineur de sucre (8)  Représentants de la Nation (1)  Rouen (2)  Rousseau (8)  rue de Grammont (3)  Sénégal (4)  sépulture (1)  serment des trois Ordres (1)  serpent à sonnette (1)  singe (3)  singe orange (1)  soin vétérinaire (1)  statue de la liberté (1)  terre blanche (1)  tigre noir (1)  vernon (1)  Verrerie (1)  yvelin (1)  zèbre (1)  

Correction de texte

anonyme a participé en corrigeant 15425 lignes. Les plus récentes sont :
ArticleDateAnciennes lignesNouvelles lignes
U I E N S E TM A I S 0 N S P. VE N D RB. - Le aa dCcembre courarir , so heures de machi , devanc Ic sepeembre mil huic cent six, renonciaraire slbui tie premire instance de l'arrondrssement de Dieppe , acce exercé an greffè dutribunal civil de preniCre instance de
Le Journal de Rouen mercredi 2 décembre 1807 - Le aa dCcembre courarir , so heures de machi , devanc Ic sepeembre mil huic cent six, renonciaraire slbui tie premire instance de l'arrondrssement de Dieppe , acce exercé an greffè dutribunal civil de preniCre instance de , page 4
article
2018-03-19 16:23:03.0slbui tie premire instance de l'arroudrssemenc de Dieppe , acce exercé an greffè dutribunal civil de preniCre instance de
slbui tie premire instance de l'arrondrssement de Dieppe , acce exercé an greffè dutribunal civil de preniCre instance de
Soubrette. ) - - tYt1t
Le Journal de Rouen samedi 30 juin 1832 - tYt1t , page 3
article
2018-03-17 18:39:03.0. Ii VetOl et IOue des pi.1108 , at tient tIt cor4es d Weples
. Ii VetOl et IOue des pi.1108 , at tient tIt cordes d Naples
NOMINATION DE NOTAIRE Par ordonnance du roi du 9 juin 1839, M. Auguste FOLLIN, de Saint-Valery-en-Caux,
Le Journal de Rouen vendredi 21 juin 1839 Par ordonnance du roi du 9 juin 1839, M. Auguste FOLLIN, de Saint-Valery-en-Caux, , page 4
article
2018-03-10 15:22:41.0OMIN4TION DE OTAIRE.
Parordonnance du mi du 9juin 1S39, M.
Augustc FOLLIN, do Sint-Vatery-en-Caux,
anch'n principal clerc!o'M Lejeune. nIaire
a Paris . a éé nommé notaire-certificateur
4 Rouen, çn remplacemont de M Moinci , dé-
znIsionnaire en sa faveur.
L'élude tie Me Follin rpstc lixéc en la maison
de son pródéccseur, Roucn , place Saint-
Ouen, n° 15. l9.2O.2t.2.23.24.25. (2674)
a
NOMINATION DE NOTAIRE
Par ordonnance du roi du 9 juin 1839, M.
Auguste FOLLIN, de Saint-Valery-en-Caux,
ancien principal clerc principal de M. Lejeune, notaire
à Paris, a été nommé notaire-certificateur
à Rouen, en remplacement de Me Moinet , dé-
missionnaire en sa faveur.
L'élude de Me Follin reste fixée en la maison
de son prédécesseur, à Rouen , place Saint-
Ouen, n° 15. l9.2O.21.22.23.24.25. (2674)

NOUVELLES ETRANGERES. A N G L E T E R R E. Ou a arrêté un français tenant une taverne , qui est
Le Journal de Rouen lundi 9 septembre 1799 A N G L E T E R R E. Ou a arrêté un français tenant une taverne , qui est , page 1
article
2018-03-02 13:00:32.0NOUVELLES PTRAN GERE S.
Ou a arrete un francais tenant tine taverne , qui est
frequentee principalement par des francais repub!icains
A N G L E T E R R F.
NOUVELLES ETRANGERES.
Ou a arrêté un français tenant une taverne , qui est
fréquentée principalement par des français républicains
A N G L E T E R R E.
au midi, le même Guinery; d'un côté , au couchant, la veuve Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte.
Le Journal de Rouen mardi 6 février 1810 Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte. , page 6
article
2018-02-27 12:00:22.0villeaux Baons-le-Compte.
ville aux Baons-le-Compte.
au midi, le même Guinery; d'un côté , au couchant, la veuve Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte.
Le Journal de Rouen mardi 6 février 1810 Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte. , page 6
article
2018-02-27 11:57:42.0fermier , et estimé par le procès-.verbal à Ia somme de 4400 fr.
fermier , et estimé par le procès-.verbal à la somme de 4400 fr.
au midi, le même Guinery; d'un côté , au couchant, la veuve Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte.
Le Journal de Rouen mardi 6 février 1810 Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte. , page 6
article
2018-02-27 11:57:11.0hectare 55ares 95 centiares ( deux acres trois vergées ) ; bornée
hectare 55 ares 95 centiares ( deux acres trois vergées ) ; bornée
au midi, le même Guinery; d'un côté , au couchant, la veuve Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte.
Le Journal de Rouen mardi 6 février 1810 Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer- ville aux Baons-le-Compte. , page 6
article
2018-02-27 11:56:30.0an midi, le mime Guinery; d'un cté , an conabant, la veuve
Bigot, et d'ua bout, on asord , une aente tendant de VaHiqner-
yule awe Baons-le-Cornpte.
Enfin tune autre pike de terre en lahotir, contenant environ
area 7centiares ( un acre); botnée d'un côté, mu levant
Lepiller , fermier ; d'un bout, au midi, le chernin d'Yyetot an
laarneau duBornaux; d'un côté,au couchant, Grégoire Pécuchet,
ci d'un bout le sieur Dertibi , fermier de M. Deconible.
Ces quatre articles estimis , suivant IC procès-verbal d'expert
nommi d'office, a In somme de o79 francs, ci. 5079 francs.
Deuxièine article d'adjudication. -Une pike de ter're en la-
bour, contcnaflt environ 97 ares 24 Cent. ( Un acre troisvergées);
homes d'un bout, au levant , M. Decoinhie; dun bout le clasmin
d'Yvctot a Hautot-Levattois; d'uu cate, au nord,M.Nevcu, et
d'uii côtd , au midi, pièce sulvnnte.
Une autre pièce de terre en labour , contenant environ mm
hectare55arcs 95 cetitiarcs ( deux acres trois vergées ) ; bornée
d'un côtC par M. Bondeville ; d'un bout, au midi, le méme ;
au couchant feu monsieur Haunt, et Levasseur , et d'un bout,
nu nord , la pike précedente: le tout est sitné en la commune
tie Yalliqsaervil le, hameau do Bornaux, occupC par le sieur Bunel,
fermier , et estimé par le procès.verbal a Ia somme de 4400 fr.
des charges an greffe do t,ibunal civil d'Yvetot , on chez M
Nul ne pourra enehe'rzr , ni se rendre adjudicataire, que par
le ininistère d'un avouC.
M° Lefebvre , avoud p4s le tribunal de premiere instance
elites demoiselles Couchaux , poursuivani ladite licitation.
au midi, le même Guinery; d'un côté , au couchant, la veuve
Rigot, et d'un bout, au nord , une seule tendant de Valliquer-
villeaux Baons-le-Compte.
Enfin, une autre pièce de terre en labour, contenant environ
56 ares 71 centiares (un acre); bornée d'un côté, au levant,
Lepiller , fermier ; d'un bout, au midi, le chernin d'Yvetot au
hameau du Bornaux; d'un côté, au couchant, Grégoire Pécuchet,
et d'un bout le sieur Derubé , fermier de M. Decomble.
Ces quatre articles estimés , suivant Ie procès-verbal d'expert
nommé d'office, à la somme de 5079 francs, ci. 5079 francs.
Deuxième article d'adjudication. -Une pièce de terre en la-
bour, contenant environ 97 ares 24 Cent. (Un acre trois vergées);
bornée d'un bout, au levant , M. Decomble; d'un bout le chemin
d'Yvetot à Hautot-Levattois; d'un côté, au nord,M.Neveu, et
d'un côté , au midi, pièce suivante.
Une autre pièce de terre en labour , contenant environ un
hectare 55ares 95 centiares ( deux acres trois vergées ) ; bornée
d'un côté par M. Bondeville ; d'un bout, au midi, le même ;
au couchant feu monsieur Hallot, et Levasseur , et d'un bout,
au nord , la pièce précédente: le tout est situé en la commune
de Valliquerville, hameau de Bornaux, occupé par le sieur Bunel,
fermier , et estimé par le procès-.verbal à Ia somme de 4400 fr.
des charges an greffe du tribunal civil d'Yvetot , ou chez M
Nul ne pourra enchérir , ni se rendre adjudicataire, que par
le ministère d'un avoué.
M° Lefebvre , avoué près le tribunal de première instance
dites demoiselles Couchaux , poursuivant ladite licitation.
EVENEMENTS DE DIMANCHE Le terrible événement arrivé dimanche sur la Seine continue de faire Ie sujet de toutes les conver-
Le Journal de Rouen mardi 30 janvier 1838 Le terrible événement arrivé dimanche sur la Seine continue de faire Ie sujet de toutes les conver- , page 1
article
2018-02-27 11:33:45.0Seine continue de faire Ic sujet de toutesles conver-
victilnes et quelles cites sont. Mais personne no
pent répondre. Quant a nous, nous n'avons pit nien
découvnir, malgré toutes nos recherches. D'une
part, des personnes plaqées sur le quai pendant
l'évdnement et ayaiit , &s-lors , pit voir les choses
lefleuve on qui portaient du secours, persistent a
peuser clue toutes les personucs tonibCes dans l'eau
n'eri ont pas é(é retirCes ; c'est aussi, conime nous
l'avons dii bier, Ic sentiment do Louis Brine. Mais,
d'une autre part, it résulte , dit-on , d'une enquête
faite par los commissaires de police que personne
n'a pen.
Puisse cette dernière version êtrc In seule vraie!
Puissions.-nous tie pas apprendre, clans quelques
jours, que des cadavres huinains ont été retrouvés
surles horde dela Seine!
L'Ctat de M. et do M-e Bentabolle est de plus en
plus satisfaisant. Suivant cc qu'on nous rapporte,
it y avait 35 ans que M. Bentabolle n'avait marché
sur la glace, et it se proposait dimatiche d'iller tie
quais, quand it a eu Ic mallaeur d'écouten les gens
qul avatent jet(- des pouts sun la glace, et qui lui
ju'aient lent's grands dieux qu'iL n'y avait aucuti
danger a traverser La rivière.
Nous avons pane hier de Louis Brune , Louis
Brune ct eIl'ectiveinent le sen( qui se soit jeté a
l'eau, wais it est juste aussi de citer to nom de
quelques personnes qui ont donné du secours daiis
cot afireux Cvénement. En premiere ligne nous
VENEMENS DE DIMANCISE
devons tiller M. Lhiver, baigneur a l'école de nata-
tion de l. Fessard. Les noins de Gilles, ouvrier du
port; Cauville, conamissionriaire ; Marie Morti'euil,
journalier; Prévost , etnployé a la came ; Philippe
Mortreuil, plâti'ier ; Bréant et Leinautre, journa-
tiers ; Michel Fessard , ananinier et Lepiller, , ou.
v'ie:', out été portés aussi a notre connaissance, ci
nous nous empressons de les livrer a la publicité.
Cc, n'est pas seulement en face de la porte Saint-
Eloi que des accidens sont arrives dans la jounnée
de dimanche. Vets l'Ile du Petit-Guay, oh La sur-
neurs Ont failli payee chet' toutes tours imprudences;
snais its ont étd sauvés, grace a M. Louis Fessard,
s—I
Seine continue de faire Ie sujet de toutes les conver-
victimes et quelles elles sont. Mais personne ne
peut répondre. Quant à nous, nous n'avons pu rien
découvrir, malgré toutes nos recherches. D'une
part, des personnes placées sur le quai pendant
l'évènement et ayant ,dès-lors , pu voir les choses
le fleuve on qui portaient du secours, persistent à
penser que toutes les personnes tombées dans l'eau
n'ont pas été retirées ; c'est aussi, comme nous
l'avons dit hier, le sentiment de Louis Brune. Mais,
d'une autre part, il résulte , dit-on , d'une enquête
faite par les commissaires de police que personne
n'a péri.
Puisse cette dernière version être la seule vraie!
Puissions-nous ne pas apprendre, dans quelques
jours, que des cadavres humains ont été retrouvés
sur les bords de la Seine!
L'état de M. et de Mme Bentabolle est de plus en
plus satisfaisant. Suivant ce qu'on nous rapporte,
il y avait 35 ans que M. Bentabolle n'avait marché
sur la glace, et il se proposait dimanche d'aller de
quais, quand il a eu le malheur d'écouter les gens
qui avaient jeté des ponts sur la glace, et qui lui
juraient leurs grands dieux qu'il n'y avait aucun
danger à traverser la rivière.
Nous avons parlée hier de Louis Brune , Louis
Brune est effectivement le seul qui se soit jeté à
l'eau, mais it est juste aussi de citer le nom de
quelques personnes qui ont donné du secours dans
cet affreux événement. En première ligne nous
EVENEMENTS DE DIMANCHE
devons citer M. Lhiver, baigneur a l'école de nata-
tion deM. Fessard. Les noms de Gilles, ouvrier du
port; Cauville, commissionnaire ; Marie Mortreuil,,
journalier; Prévost , employé à la carue ; Philippe
Mortreuil, plâtrier ; Bréant et Lemaître, journa-
tiers ; Michel Fessard ,marinier et Lepiller, , ouvrier
, ont été portés aussi à notre connaissance, et
nous nous empressons de les livrer à la publicité.
Ce n'est pas seulement en face de la porte Saint-
Eloi que des accidents sont arrivés dans la journée
de dimanche. Vers l'Ile du Petit-Guay, où la sur-
neurs ont failli payer cher toutes leurs imprudences;
mais its ont été sauvés, grâce a M. Louis Fessard,
----
DUVENDREDZ 3 JANVIERI766.
Le Journal de Rouen vendredi 3 janvier 1766, page 1
article
2018-02-24 17:35:04.0DUVENDREDZ 3 JANVIERI766.
DU VENDREDI 3 JANVIER I766.