Profil de Valery.Lebigot

Commentaires

[Valery.Lebigot peut ne pas être l'auteur de la version la plus récente du commentaire ci-dessous]

Valery.Lebigot n'a pas encore fait de commentaires

Nuage de marqueurs

Chemin de fer (1)  Paris (1)  Rouen (1)  

Correction de texte

Valery.Lebigot a participé en corrigeant 985 lignes. Les plus récentes sont :
ArticleDateAnciennes lignesNouvelles lignes
On lit lit dans IcJournal du Havre: Le Gustave, capitaine Deglos, est parti to 1 1 de cc mois do notre port pour une campagne de péche a La baleine. A I'appel fait cii
Le Journal de Rouen mercredi 22 novembre 1843 Le Gustave, capitaine Deglos, est parti to 1 1 de cc mois do notre port pour une campagne de péche a La baleine. A I'appel fait cii , page 2
article
2015-04-16 16:41:47.0entrainé par le vent et le courant, Lorsqu’il fut aperçu, avec pa-
vilion en berne, par le steamer South-Western, capitaine Good-
rernorque , I'a rentrO heureusement dans to port.
entraîné par le vent et le courant, Lorsqu’il fut aperçu, avec pa-
viloon en berne, par le steamer South-Western, capitaine Good-
remorque , I'a rentré heureusement dans to port.
1604. Le beauBATEAU A VAPEUR le Vésuve , mût par des machines de Ia force de cent chevaux , fera Ie voyage du Havre A Cher-
Le Journal de Rouen mardi 19 mai 1835 le Vésuve , mût par des machines de Ia force de cent chevaux , fera Ie voyage du Havre A Cher- , page 3
article
2015-01-20 10:05:45.0toVsuve , mft par des machines de Ia force de
cent chevaux , lera Ic voyage du Havre A Cher-
le Vésuve , mût par des machines de Ia force de
cent chevaux , fera Ie voyage du Havre A Cher-
TRAJET EN SEPT ET HUIT HEURES. DEPARTS: Du Havre........Le Dimanche , une heure avant la
Le Journal de Rouen samedi 30 juin 1838 DEPARTS: Du Havre........Le Dimanche , une heure avant la , page 4
article
2015-01-12 18:19:26.0TR*3LT EN SE P T 1T HUIT HEURZS.
TRAJET EN SEPT ET HUIT HEURES.
TRAJET EN SEPT ET HUIT HEURES. DEPARTS: Du Havre........Le Dimanche , une heure avant la
Le Journal de Rouen samedi 30 juin 1838 DEPARTS: Du Havre........Le Dimanche , une heure avant la , page 4
article
2015-01-12 18:18:28.0presslon de la force de I 10 chevaux , CL ne Jaisse rien
dsirer, tant par sat grande soliditC , la célerito de sa
Le beau steamer neuf OCESN , de
gulier entrc Ic Havre et Cherbourg ; it
est mu par deux machines a hasse
marche, que par I'Clégance de ses emménagemens ; it
peutrecevoir 300 passagers et 80 tonneaux de marchan-
It y a one chambre particulière pour leg dames et on
presslon de la force de 110 chevaux , et ne laisse rien
à désirer, tant par sat grande solidité , la célerité de sa
Le beau steamer neuf OCEAN , de
gulier entrc Ic Havre et Cherbourg ; il
est mu par deux machines à basse
marche, que par I'Célégance de ses emménagemens ; it
peut recevoir 300 passagers et 80 tonneaux de marchan-
It y a une chambre particulière pour les dames et un
Le bruit bruit s'est répandu her qu'une des chaudières du rernorqueur le Neptune, parti de Rouen sarnedi à midi,avait fait explosion dans la nuit de diman-
Le Journal de Rouen mardi 11 juin 1833 du rernorqueur le Neptune, parti de Rouen sarnedi à midi,avait fait explosion dans la nuit de diman- , page 1
article
2015-01-12 17:44:40.0it inidi,avait fait explosion dans la unit de dinian-
eke a lundi,aux environs dc La Mailleraie ; que to
capitaine et plusicurs homilies de l'équipae avaient
pCri,et quo d'autres homilies avaient ëte plus ou
moms grièvernent bless.
Ce n'est point au Neptune, mais au Vésuve que Y&
'tSnement est arrive On no parlait plus que d'un
suL chauffeur tue, ce qui serait encore trop; et
I'aarien'a pas Ctéassez grave pour qu'àL'aide decelles
de ses diaudières qui sont restées inctes,lePiu'c
n'ait pit desceridre d'au-dessus de la Mailleraie
jusqu'à Caudebecquet.
Peat.ètre,nous l'espdrons,daiitres renseigne-
irtal.
Les personnes disposées I voir toujours le mau-
vais coLe on toute chose, on a s'effrayet de tout, no
vont point manquer de prendre texte de cet érCne-
inent pour crier aux dangers de la navigation a la
vapeur. Ces dangers,cependant,nous n'Iiesitons
Pas a l'affirnser, sont bien iuoindres que ceux des
Oil tient note exacte de tons les accidens arrives
bien plus nombreux des diligences, on ne sont point
notes, oil ne s'eI)ruitent pas,a moms de circotis-
t*iices extraordinaircs,hors du cerele de la localitC
qui on est tenioin. Eli bien ! depuis quinzc ans que
breux bateaux a vapeur, on connalt deni accidens
suivis de snort d'honiines : celui du bateau de Lyon
all mois de mars 187, et une perforation de chau-
dière on 1828 on 189,an paquebot de Bordeaux
a Langon. Et si l'on mettait en regard La liste des
personnes iuees on mutilCcs pal- des chutes de diii-
geuces, cette liste offrirait un tableau bien autre-.
quo pour venir de Déville, on pour aller a Bapeautne,
P. S.Voici Ce qtse nous lisons dans IcJournal
du Hared'hier stir cet évCnernent
on Seine,a bord du remorqueur lefr'C.uwe,de
" Cc bateau a tapeur se trouvait later a la hau-
à midi,avait fait explosion dans la nuit de diman-
che à lundi,aux environs de La Mailleraie ; que le
capitaine et plusieurs homms de l'équipage avaient
péri,et que d'autres hommes avaient été plus ou
moins grièvement blessés.
Ce n'est point au Neptune, mais au Vésuve que l'e-
-venement est arrive On ne parlait plus que d'un
seul chauffeur tué, ce qui serait encore trop; et
I'avarie n'a pas été assez grave pour qu'à l'aide de celles
de ses chaudières qui sont restées intactes,le Vésuve
n'ait pu desceridre d'au-dessus de la Mailleraie
jusqu'à Caudebecque.
Peut-.être,nous l'espérons,dautres renseigne-
mal.
Les personnes disposées à voir toujours le mau-
vais coLe en toute chose, on a s'effrayet de tout, ne
vont point manquer de prendre texte de cet évène-
ment pour crier aux dangers de la navigation à la
vapeur. Ces dangers,cependant,nous n'hesitons
Pas a l'affirmer, sont bien moindres que ceux des
On tient note exacte de tons les accidens arrives
bien plus nombreux des diligences, ou ne sont point
notés, ou ne s'ebruitent pas,à mions de circons-
tances extraordinaircs,hors du cercle de la localité
qui on est tenioin. Eli bien ! depuis quinze ans que
breux bateaux a vapeur, on connalt deux accidens
suivis de mort d'honiines : celui du bateau de Lyon
all mois de mars 1827, et une perforation de chau-
dière on 1828 on 1829,au paquebot de Bordeaux
à Langon. Et si l'on mettait en regard La liste des
personnes tuées on mutilées par des chutes de dili-
gences, cette liste offrirait un tableau bien autre-.
quo pour venir de Déville, on pour aller a Bapeaume,
P. S.Voici Ce qtse nous lisons dans Ie Journal
du Harevre hier stir cet évènernent
on Seine,a bord du remorqueur le Vésuve de
" Cc bateau a vapeur se trouvait hieer a la hau-
a Notre correspondant de Pont-Audemer nous écrit à la date du 9 janvler:
Le Journal de Rouen samedi 11 janvier 1840 Notre correspondant de Pont-Audemer nous écrit à la date du 9 janvler: , page 1
article
2014-09-15 17:27:43.0un ministére de transac- bassin nouvellement construit sous les ordres de notre habile ingé-
monde sait bileté que Witcessé de déployer l'ingénieur des ponts-et-chaussées
Notre correspondant de Pont-Auderner nous écrit la. date du 9
Bier, dans I'après-midi, toLouis-Philippeest arrivé Pont-Aude--.
mer. Bien quo cc paquebot alt 38 metres delongueur environ , it a
parfaitement navigue dans la Risle it est monte 50 metresdii.
nieur, Al. Olivier, et it aurait Pu aisément s'amarrer an quai's'it
n'eiIt rencontré, la distance dont nous venons de parler, la dragu
LeLouis-Philippeest retourné au Havre, battant l'arrière , car
it est trop long pour pouvoir tourner dans Ia Risle.
Toute la yule de Pont-Audemer a applaudi l'essai qu'a fait faire
M. Pauwels, propriétaire duLouis-Philippe,et elle espére quet
iCi
cot habile constructeur établira une voie de communication entre'
elle et Ic Havre. Cc
fl,,.,n,ia n '"•u1 t n,trI cLn ntstrn rivirn in v,siic eIirii nun le..
° ''"i'°' J'- "' .o. . .. .. .... ,. j.
chenal, complètement enconibré II y a pen.d'années, sera tout-à-fait
sous peu et ouvert , grace an Me et a l'ha-
Audemer prend un nouvelessor, c'està M. Olivier quo leshabitan&
la le devront.
a
serait un grand bienfait pour le pays.
la navigation
a
a
a
bassin nouvellement construit sous les ordres de notre habile ingé-
bileté que n'a cessé de déployer l'ingénieur des ponts-et-chaussées
Notre correspondant de Pont-Audemer nous écrit à la date du 9
Hier, dans I'après-midi, Le Louis-Philippe est arrivé à Pont-Aude--.
mer. Bien que ce paquebot ait 38 metres de longueur environ , it a
parfaitement navigue dans la Risle; il est monte à 50 metres du
nieur, M Olivier, et il aurait pu aisément s'amarrer au quai,s'il
n'eut rencontré, à la distance dont nous venons de parler, la drague
Le Louis-Philippeest retourné au Havre, battant l'arrière , car
il est trop long pour pouvoir tourner dans Ia Risle.
Toute la ville de Pont-Audemer a applaudi l'essai qu'a fait faire
M. Pauwels, propriétaire du Louis-Philippe,et elle espére que

cet habile constructeur établira une voie de communication entre

puisque je vous ai parlé de notre rivière, je vous dirais que le

chenal, complètement encombré II y a peu d'années, sera tout-à-fait

Audemer prend un nouvelessor, c'està M. Olivier que les habitans
le devront.

elle et Ie Havre. Ce serait un grand bienfait pour le Pays.
sous peu et ouvert la navigationgrâce au zèle et à l'ha-



V ENTE volontaire et en détil de trois grands Bateaux normands, la Caroline, Ia Céleste et Ia Saints-Anne, fai-
Le Journal de Rouen dimanche 3 septembre 1843 grands Bateaux normands, la Caroline, Ia Céleste et Ia Saints-Anne, fai- , page 4
article
2014-09-15 17:05:14.0V ENTE volontaire et en détil de trojs
grandsUATBAJX nurmands,
sant la navigation de Rouen a Paris , sni-
vis do tours fletti's , bachots et nacelles
ainsi qiie de tour, teurs agres et apparaux,
amarrés an quai de Rouen, lie Lacroix, do-
V ENTE volontaire et en détil de trois
grands Bateaux normands,
sant la navigation de Rouen a Paris , sui-
vis de leurs flettes , bachots et nacelles
ainsi que de tous, leurs agrès et apparaux,
amarrés an quai de Rouen, ile Lacroix, de-
NAVIGATION A VAPEUR. On lit dans le Journal du Havre: Tandis qu'une commission nommée par le gouvernement siége à Paris et s'occupe
Le Journal de Rouen mardi 4 février 1840 On lit dans le Journal du Havre: Tandis qu'une commission nommée par le gouvernement siége à Paris et s'occupe , page 1
article
2014-09-15 16:59:47.0, ,

NAVIGATION A VAPEUR. On lit dans le Journal du Havre: Tandis qu'une commission nommée par le gouvernement siége à Paris et s'occupe
Le Journal de Rouen mardi 4 février 1840 On lit dans le Journal du Havre: Tandis qu'une commission nommée par le gouvernement siége à Paris et s'occupe , page 1
article
2014-09-15 16:59:37.0Tandis qu'une commission nommée par le gouvernemen siége à
Paris, et s'occupe
, a
,
,
mi
a
,
, ,
a
,
,
a ,
a
Tandis qu'une commission nommée par le gouvernement siége à Paris et s'occupe













NAVIGATION INTérIEURE. CANAL d'Orne. On nous mande de Caen que la portion du
Le Journal de Rouen samedi 7 avril 1787 CANAL d'Orne. On nous mande de Caen que la portion du , page 1
article
2014-09-15 16:55:08.0NAVIGATION INTJRIEURE.
nouveau canal, depuisClopéejufqu'à l'embou-
chure de la riviere d'Orne, dev ant Sainte Paix,
vient d'étre livrée la navigation.
CANAL d'Ornc.
NAVIGATION INTérIEURE.
nouveau canal, depuis Clopée jusqu'à l'embou-
chure de la rivière d'Orne, devant Sainte Paix,
vient d’être livrée à la navigation.
CANAL d'Orne.