Profil de Soulas

Commentaires

[Soulas peut ne pas être l'auteur de la version la plus récente du commentaire ci-dessous]

Soulas n'a pas encore fait de commentaires

Nuage de marqueurs

Soulas n'a pas encore ajouté de marqueurs

Correction de texte

Soulas a participé en corrigeant 109 lignes. Les plus récentes sont :
ArticleDateAnciennes lignesNouvelles lignes
flonen, 12 AoOt CREATION D'UN COMMISSARIAT CENTRAL DE POLICE A. ROUEN. a
Le Journal de Rouen samedi 12 août 1843 CREATION D'UN COMMISSARIAT CENTRAL DE POLICE A. ROUEN. a , page 1
article
2016-06-29 18:26:48.0L'accusd Se nomme Théophile Pecquerie , âgd de quarante-trois ans , culti-
vateur a Melleville, canton d'Eu.
Le 7 avril, vets dix heures du matin , Pecquerie ella chez on de ses voi-
sins, Ic sieur Heux, et, d'un ton lamentable,iI leconjura Taller dans son ecu-
ne. Heux y courut aussitôt, et vit La femme Pecqucrie dtendue au pied d'une
dcheUe an moyen de laquelle on montait dane un grenier : cette malheu-
reuse baignait dans son sang ; elle avait a la tête one fracture dnorrne , et
elle expira dans la soirée , sans avoir Pu prononcer une seule parole.
On crut d'abord qu'iI n'y avait là qu'un malheuraddplorer ; mais , bien-
tôt,on pensa qu'il y avait on crime a punir, que Pecquerie dtait Ic meurtrier
de sa femme , et it a etd renvoyd , comme tel , devant la coot d'assiscs.
COUR D'ASSISES DE LA. SEINE-INFERtEURE.
Présidence de M. NEPVEUR. Audience do I 1 aoCt.
Mari accuse d'avoirussassinC sa femme.
L'accusé se nomme Théophile Pecquerie , âgé de quarante-trois ans , culti-
vateur à Melleville, canton d'Eu.
Le 7 avril, vers dix heures du matin , Pecquerie alla chez un de ses voi-
sins, Ie sieur Heux, et, d'un ton lamentable,il le conjura d'aller dans son écu-
rie. Heux y courut aussitôt, et vit la femme Pecquerie étendue au pied d'une
échelle au moyen de laquelle on montait dans un grenier : cette malheu-
reuse baignait dans son sang ; elle avait à la tête une fracture énorme , et
elle expira dans la soirée , sans avoir pu prononcer une seule parole.
On crut d'abord qu’il n'y avait là qu'un malheur à déplorer ; mais , bien-
tôt,on pensa qu'il y avait un crime à punir, que Pecquerie était le meurtrier
de sa femme , et il a été renvoyé , comme tel , devant la cour d’assises.
COUR D'ASSISES DE LA SEINE-INFERIEURE.
Présidence de M. NEPVEUR. Audience du 11 août.
Mari accusé d'avoir assassiné sa femme.
Par décision du 30 décembre 1842, M. le pair de France, préfet de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste
Le Journal de Rouen dimanche 1 janvier 1843 de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste , page 2
article
2015-04-17 17:57:32.0lin, marin
lin, marin à Etretat, qui ont exposé leurs jours pour sauver des
Par décision du 30 décembre 1842, M. le pair de France, préfet de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste
Le Journal de Rouen dimanche 1 janvier 1843 de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste , page 2
article
2015-04-17 17:54:12.0lin, marin à Etretat, qui ont exposé leurs jours pour sauver des
personnes en danger de périr.

personnes en danger de périr.

lin, marin
Par décision du 30 décembre 1842, M. le pair de France, préfet de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste
Le Journal de Rouen dimanche 1 janvier 1843 de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha- cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste , page 2
article
2015-04-17 17:49:44.0Par decision du 30 décembre 1842, Al. to pair de France, prClet
de la Seine-Iniférieure , a accordé me gratification de 30 fr. C cha-
cun des sieurs Oviève , menuisier C Roncherolles ; Jean-Baptiste
Bayeux, ouvrier I Sairit-Etienne-du-Rouvray, , at Jean-Baptiste Val-
tin , maria Etretat, qul ont exposé lours jours pour sauver des
personnes endanger de pCrir.
a
Par décision du 30 décembre 1842, M. le pair de France, préfet
de la Seine-Inférieure , a accordé me gratification de 30 fr. à cha-
cun des sieurs Oviève , menuisier à Roncherolles ; Jean-Baptiste
Bayeux, ouvrier à Saint-Etienne-du-Rouvray, et Jean-Baptiste Val-
lin, marin à Etretat, qui ont exposé leurs jours pour sauver des
personnes en danger de périr.

Le malheureux qui avait été déposé avant-hier à la Morgue a été reconnu : c'est un teinturier-dégraisseur du Val-d'Eauplet nommé Tailleur. II a péri , comme on ne Ie prévoyait que trop , victime
Le Journal de Rouen jeudi 1 juin 1843 reconnu : c'est un teinturier-dégraisseur du Val-d'Eauplet nommé Tailleur. II a péri , comme on ne Ie prévoyait que trop , victime , page 1
article
2014-12-30 19:17:58.0Le malheureux qui avaiL etC déposé avant-bier a la Morgue a été
reconnu : c'est on teinturier-dCgraisseur do Val-d'Eauplet nornniC
Tailleur. II a pen , comme on ne Ic prévoyait que trop , victime
d'un assassinat , crime qui avaiL été précdé d'un vol.
La police, qui se livrait aux plus actives recherches , a arrCté
hier matin le nornmé Tranchant , proche voisin de l'infortuné
Tailleur. Cot individu, amené an Palais.de.Justice , a été bientOt re-
conduit dans son domicile, oil one perquisition a etC opéréeen
presence de M. le procureur du roi et do M. le juge d'instruction
Milet. On dit qu'on y a trouvé on trousseau tie des sur lequel on re-
niarque des taches de sang.
Le malheureux qui avait été déposé avant-hier à la Morgue a été
reconnu : c'est un teinturier-dégraisseur du Val-d'Eauplet nommé
Tailleur. II a péri , comme on ne Ie prévoyait que trop , victime
d'un assassinat , crime qui avait été précédé d'un vol.
La police, qui se livrait aux plus actives recherches , a arrêté
hier matin le nommé Tranchant , proche voisin de l'infortuné
Tailleur. Cet individu, amené au Palais-de-Justice , a été bientôt re-
conduit dans son domicile, où une perquisition a été opérée en
présence de M. le procureur du roi et do M. le juge d'instruction
Milet. On dit qu'on y a trouvé on trousseau de clés sur lequel on re-
marque des taches de sang.
DÉCÈS DÉCLARÉS LE 7 DÉCEMBRE 1843. Anne-Sophie Cottais , veuve Jacquet, 74 ans 8 mois, fabricante, rue des Faulx, 20.
Le Journal de Rouen vendredi 8 décembre 1843 Anne-Sophie Cottais , veuve Jacquet, 74 ans 8 mois, fabricante, rue des Faulx, 20. , page 3
article
2014-12-30 17:20:05.0
Jacques - Nicolas Lefebre,
Maria Madeleine Rise, veuve Ballet 88 ans 3 niois, traineuse, rue de la Po-
terno, 1.
- ,
Elisabeth Giitllotin, 8 mois, rue do Pont-à-Dame-Renaude, 9.
Augustine-Elie Jayet, 5 ans 4 mois, rue Verte, 16.
Agatha Burnout, feinme V alletp 29 ans 10 naois, rue Dutronché, 1.
Louis-Gaston-Francois Pare, 83 ans 6 mois, ecelésiastique , -
Plantes, 5.
Marie-Fdlicité Lasne, veuve Valois, 34 ans4mois, rue MartaLiville, 80.
78 ans 7 mois, menuisier, rue de la Vigne, 23.
rue do Jardin des-
Jacques-Nicolas Lefebvre, 78 ans 7 mois, menuisier, rue de la Vigne, 23.
terne, 1.
Elisabeth Guillotin, 8 mois, rue du Pont-à-Dame-Renaude, 9.
Agathe Durnont, femme Vallet, 29 ans 10 mois, rue Dutronché, 1.
Augustine-Elie Jayet, 5 ans 4 mois, rue Verte, 16.
Louis-Gaston-François Paré, 83 ans 6 mois, ecclésiastique, rue du Jardin-des-
Plantes, 5.
Marie-Félicité Lasne, veuve Valois, 64 ans 4 mois, rue Martainville, 80.



Maria Madeleine Rasse, veuve Ballet, 88 ans 3 mois, trameuse, rue de la Po-

DÉCÈS DÉCLARÉS LE 7 DÉCEMBRE 1843. Anne-Sophie Cottais , veuve Jacquet, 74 ans 8 mois, fabricante, rue des Faulx, 20.
Le Journal de Rouen vendredi 8 décembre 1843 Anne-Sophie Cottais , veuve Jacquet, 74 ans 8 mois, fabricante, rue des Faulx, 20. , page 3
article
2014-12-30 17:07:29.0Anne-Sophie Cottai , Jacquet , 8 mois , ,
Faulx, 20.
DECIS DECLARES LE 7 DECEMBRE 1843.
veuve 74 aus fabricante rue des
Faulx, 20.

DÉCÈS DÉCLARÉS LE 7 DÉCEMBRE 1843.
Anne-Sophie Cottais , veuve Jacquet, 74 ans 8 mois, fabricante, rue des
BLillethi N46 crolo e lque tie Roun.
Le Journal de Rouen vendredi 8 décembre 1843, page 3
article
2014-12-30 17:02:27.0Bulletin N46 crolo e lque tie Roun.
Bulletin Nécrologique de Rouen.
BLillethi N46 crolo e lque tie Roun.
Le Journal de Rouen vendredi 8 décembre 1843, page 3
article
2014-12-30 17:01:44.0BLillethi N46 crolo e lque tie Roun.
Bulletin N46 crolo e lque tie Roun.
Biens a Vendre. Une Une petite Ferme à vendre, foit
Le Journal de Rouen vendredi 6 août 1762 Une Une petite Ferme à vendre, foit , page 1
article
2014-12-30 16:49:20.0ces Biens , & les deniers feront remplacés, vertu
de Brevet de Sa Majefté.
Paroisse de Cauville, près le Havre, hameau du
ces Biens , & les deniers feront remplacés