Keywords

Add keywords

TRENTE ANS SANS VIVRE.

TRENTE ANS SANS VIVRE.

( Voir, , pour la premiere partie , les numéros du
seconde, ceux des
Le. Commères.
Ainsi quo I'avait remarqué We Dubut, Clara était fort pale. MaIRré l'en-
Irainement qu'eIle éprouvait pour le beau commandant dIe n'était point
sans pitiC pour le désespoir de l'artiste. En dCpit de ses sophims pour se a
justifier sos propres yeux, cite ne pouvait
tenu jusqu'a un certain point les illusions de ce dernier. Sans doute
sans experience des passions
re, elle fut long - tems sans Se rendre compte de Is diIl'Crence des sentimens
quo lul inspirajent les deux rivaux
Paul lorsqu'eIIe lui accorda quclques-uns de ces mote qui lui permirent une
fihlacicuse espCrance, et, ptu tard
l'avait fait reculer Sans cesse devarit une franche explication ; mais erilin
elle s'éiait d'abord trompéc elle-même, cettn erreur ne lui était point fatal,
et le Ills de Mme Pignolet devait sent en sonifrir.
La passion l'emporta : Clara umnit par accueilljr les
cier, mais non sans éprouver des rernords. Depuis Is soirée
péré, reconnut enfin la funeste vdrité
de plusieurs jours donna mOme des craintes pour sa vie.
Lee soins dévouCs de sa mere I'avaient sauvé, mais II demeurait enseveli
aus Un sombre dCsespoir, incapable de se livrer aux travaux qui liii eussent
procure une distraction salutaire. Tout ce qu'on en avaitobtenu, c'Ctait Ic
serment do ne point attenter a ses jours
lancolie profonde qui Ic minait que pour passer
rible, et, quand it parvenait
ilat de dCcouragement dCsolant et peut-Otre aussi douloureux que les fu-
flestes tortures do son Cceur.
Clara savait une partic de ces faits ci cue en gCmjssajt

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher