Keywords

Add keywords

- ----

- ----
Un nouvel incident se prCsente dana leg affaires d'Espagnc,s'il faut en
croire des lettres de Madrid du 15. Ic gCnCral Narvaez , qui,sous prétexte
d'indisposition ,n'assistait pas au grand banquet donnC par la reine , aurait
offert sa démission.
Plusieurs versions courent a cc sujet. Solon leg uns, Narvaez se plaindrait
amèrement de l'indiffCrence qu'aurait montree la monicipalité de Madrid en
presence de l'attaque dont if a failti deenir la victime, et qui coritraste avec
Ia chaleur dont cite a fait preuve pour obtenir reparation des mauvais
traitemens eiercés sur Un tambour de la milice par un officier do la gar-
nison.
D'après une autre version, Ic general Se montrerait très-sensible a la cri-
tique dont sa conduite a etél'objet, lersqu'après Ic café donné aui officiers
it lea a conduits an palais.
On dit aussi quo Narvaez est jaloux do la faveur dont jouit le ministre do
la guerre Serrano.
a
Des démarches étaient fajtes auprés de Narvaez pour l'engager retirer sa
démission;mais l'affire était encore pendante.
L'Heraldorapporte que Ic general Narvaez,le jour des banquets d'offi-
ciers, s'étant rend a celui que présidait Ic gCnéral Pezuela , aurait prononcé
l'allocution suivante de cc ton energique et grave qul le distingue , dii cetto
feuille:
V C'est devant le trône et la constitution que vous devex presenter vos
dials de services,pour qu'ils brillent de tout lour éclat et de toute leur pu-
reté, et non devant ces mCprisables émeutiers qui leg tacheraient de boue.
11 est tems que la vérité ,cette flUe du Ciel,reprenne tout son éclat;it eat
tems de rendre justice a uric infortune imméritéc. . . . Vive la reine Chris-
tine I
C'est ià une sorte de demande de rappel de la reine exilCe. Peut-étro
aura-t-onjugé que c'était after trop vile.
On assurait que Ic seal changement dans Ic ministère , pour to mo-
ment , serait la nomination do M. Onis comine ininistre des affaires étran-
géres.
a
An banquet royal ,M. Orals, on sa qualité de président du sénat , était
la droite do la reine , et M. Olozaga, président de la chainbre des deputes
Ala gauche de S. M.
Les rCclacteurs de l'Eco dot Comercjoont été transférés do la geôled'El
Soldadodana une prison plus same, mais its continuent d'être tenus an se-
cret.
Un commandant du regiment do Luchma, M. Palma, et un officier do la
garnison de Madrid, M Savita, ont été arrètés, dit-on, cornme complices de
l'attaque dirigée contre Narvaez.

S'il faut en croire le Morning-IIrald , ittient d'une source digne de fo
qu'il règne en Ce moinnt une grande activité parmi lea amis d'Espar
tern a Londres;it paraitrait quo lour nomnhre est augrnentC. On ne dit pas
ajoute1'llerald lord Palmerston a the invite a prendre part aux dClibé-
, Si
rations.
Tandis quo I'lleraldfait cette allusion a la politique du dernier cabinet, li
Timescherche a établir que Ic cabinet nouveau va modifier sa façon d'être
vis-à-vis de 1'Espagne.
C' It est peut-être heureux pour tons lea partis , dit cc journal ,que k
changement do l'ambassadeur d'Angleterre ait cii lieu dana lea conjonetures
actuelles. Le zèle et l'habi!eté de sir Arthur Aston l'avaient te!lement iden-
a
title l'administration du regent ,quo sa position serait embarrassante au-
jourd'hui près des successeurs et des ennmis d'Espartero.
I, A l'Espagne, plus qu'à toute autre nation, on pout appliquer leg reniar -
ques que nous avons déjà faites stir l'errcur qu'ml y a d'attacher une in-
fluence diplomatique aux intérêts de parti. Sir Aston a Cté l'instrument
d'une politique qu'iI n'avait pas crCée, et cette politique en a subi lea fâcheu-
sea consequences.
- s.I
Un différend , écrit-on de Naples 6 noembre ,vient do s'éleyer entre no-
tre gouvernement et Ic cabinet britannique, a raison de la prise de possession
de Vile deLampeduse. L'arnbassadeur britannique pretend que, lors decette
prise de possession, l'honneur du nom anglais a etC blessC,of it demande une
reparation. Then que l'ile de Lampeduse appartienne an roi , Ic gouverne-
merit anglais exige qu'elle soiL évacuée ,et quo to pavilion briannique y suit
rétabli. L'ambassadeur a déclaré que si des moyens plus prompts n'avaieut pas
ete employés ,c'ëtait uniquement par égard pour leg rapports bienveillans
qui existaieotentre los de'ixgouverneruena. On est curieux de voir comment
cola finira. En tout ca ,;, 1'Angleterre prolitera de cot incident pour forcer le
a
gouvernement napolitain lui faire des concessions commerciales ,et en cas
de refus la guerre éclaterait , et it faudrait bien que notre gouvernement
s'humuliât.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher