Keywords

Add keywords

M. Boullay , qni avait récemment quittd la sons-prefecture de Bagnères

M. Boullay , qni avait récemment quittd la sons-prefecture de Bagnères
pour la sous-préfecture de Châteaudun , retourne dans le premier arron-
dissement. On considèrc cc chaugement comme une disgrace motivêe sur
qui
leg dernières elections politiques de Chãteaudun , out en pour résultat
Ia nomination d'un depute de l'opposition. M. Boullay sera remplacé a
ChAteaudun par M. Janin , sous préfet thins la Haute-Marne.
_fl,__ -
Le National a pane du pen de cas que Pon faisait de la sante de no&
soldais; ita exprimé son regret de voir vingi-huit artilleurs partir de Douai
sur des prolonges et faire quarante-trois lieues sans relâche jour et nuit
, , ,
en poste , aim d'être prèts Is saluer de lour artillerie l'arrivée de la reine Vie-
toire. Rien n'Ctait plus lCgitime quo cette plainte ; voici comment une feuille,
redigCc par des maitres d'Ccole apparemtnent
heureusement fort obscure ,
et soi-disant conservatrice rêporsd a cejournal : Les patriotes qui out
, c ,
horreur des voitures non-suspendues , paraissent bien amollis par le syba-
ritisme , enitsoublient que Ndron , qui aimait ses aises , alla , en voiture
non-suspendue d'Olympie a Rome en passant par Naples cc qui faisait
, , ,
plus de quarante.trois lieues.
11 s'agissait des artilleurs de Douai , et
L'on ne s'attendait guère
Avoir Néron dans cette atlaire.
Par suite suite du décès du due d'OrlCans , le gouvernement, pour honorer la
mérnoire du prince a l'intention de placer une assez forte garnison a Dreux.
,
Comme cette yule n'a point de caserne, le ministre de la guerre a fait pro-
poser an conseil municipal de voter des fonds destinés a acquerir un terrain,
propre a l'emplacement des casernes en de faire supporter aux habitans un
cinquième des frais de construction ; mais Ic conseil a rejeté cog deux de-
mandes.
Si le ministre de la guerre persiste cc sera le budget qui sera greve de
,
ces nouvelies dépenses assez inutiles. Mais leg courtisans ne calculent rien.
Les contribuables sont lb en leg contribuables finissent toujours par payer.
.
—'Is-
IIrésulte d'une instruction do M. le ministre de l'intdrieur que le décret
du 30 aoftt 1841 qui permettait a tons lea prCtres espagnols refugies car-
,
a l'exception des dignitaires de I'eglise
listes , , de rentrer dans leur patrie,
decret qui avait Cté suspendu rnomentanément a cause des troubles vient
,
de nouveau d'être remis en vigueur par le gouvernement espagnol.
En consequence rien ne s'oppose a cc que ces ecclésiastiques dtrangers
,
retournent dans burs foyers. Une indemnite de 50 centimes par myria-
metre lour sera accordee jusqu'a La frontière des PyrénCes.
11 en est de méme pour leg rêfugiês de I'dmigration d'octobre 1841 rien
,
ne s'oppoant actuellement pour leur rentrée en Espagne. Des secours de
route de 50 centimes par myriamétre pour leg officiers et 30 centimes pour
lea soldats seront egalement accordesjusqu'a la frontiêre.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher