Keywords

Add keywords

2 0 2 0

2 0 2 0
- -

1,000 8 10 8
- -
On voit, par cc qui précède , qu'en achetant tolie on tolle quantité Ce ta-
bac , aupoids nouveau , it y a perLe ou bénCfice pour to priseur, d'après l'an-
cien poids.
Grammes. Milligrarnmes.
6 pertes dii prisour. 248 4 petites prises.
42 449 9
- -
18 74414
- -
25 bénCfice du priseur.
1,000 ni perte Ui bCnCfice.
500
-
200 bCnCfice du priseur. 6
..
400 3
- . . .
bO
- . . .
20 6
- - . .
10 3
- . . . -
Ainsi , prisdurs n'aehetez ni pour l c., ni pour 10 c. do tabac , encore
,
moms pour lhc.; mais achetoz-en pour4, 8,16,20et 40 c.
Nous lisons dans to Courrier d'Indre-et-Loire:
-
a
Un Cvénement grave a en lieu la semaine dernière Ia maison contrale de
Fontevrauit. Los dCtenus Ctaient conduits du réfectoire aux ateliers l'un
;
d'oux sortit des rangs ; ii l'invitation d'un gardion qui l'engageait a y rentrer,
it no rCpondit qu'on excitant sos caniarades a imiter sa dCsobCissance. Le gar-
then alors vouuut s'emparer do Iui pour to conduiro an cachot; une lutte s'en-
gagea entr'eux , et, force de faire usage do sos armes, to gardion pion-ea son
sabre dans leg flancs du dCtenu, qui oxpira presque sur4e-ciiamp. La justice
informe.
Los amateurs de curiosites bistoriques avaient éLé convoqué; ce-s jours
-
passes, a Paris , dans un café connu, ii une veritable solennité. 11 s'agissait
d'une poule extraordinaire, extraordinaire par l'intCrêt attaché a l'objet qui
devaiten êtrc l'enjeu.
II s'agissait,en oil'et, do gagner une queue d'honrieur par excellence, puis-
quo cettequeue , d'après des titres authentiqiies await servi a l'empereur
,
Napoleon, lorsquo, reléguC it Sainte HCiène it demandait parfois an jeu de
- ,
billard de to distraire des tristos preoccupations qul l'ohsCdaient.
Or, un fait quo nous constatons pour on avoir été les tCmoins, c'est I'achar-
nement quo mit un vieiilard d'une soixantai no d'annCes Ii l'emporter cc soir - ià
sur Los iionibreux rivaux qui so disputaiont to souvenir imperial. Cc brave
homme , qu'à sa boutonniere dCcorCc, a sa physionomie ompreinto encore
d'une male Cnergio, on reconnaissait tout d'abord pour Un do coc vieux trou-
piers qui doviennent pins rares do jour on jour, acheta, pendant to cours de
Ia poule, jusqu'à dix billes; mais, par uno fataiité inconcevabie, car it se
montraitjoueur habib, it n'Ctait pas piutôt possesseur d'une des billes, qu'il
Ctait fait on qu'iI so perdait.
C'estainsi qu'iI dCboursa , comme on Pa comptC, jusqu'à 327 fr. Pourtant
la partio tirait ii sa tin , et notrejoueur, convaindu do son impuissance a triom-
pher du mauvais sort, s'Ctait rCsignC a attendre l'issuede la lutte sans y
prendro part une dernière fois ; pdut-Ctrc aussi n'avait-ii plus d'argent sur
lui , lorsque l'un des deux joueurs restans qui se trouvait ètre un do coax
,
qui dans to cours do la poulo , await vendu leplus do bilies a notre ancien
,
militaire, termina briiiamtnent Ic combat par an coup ilnprévu et aux ap-
plaudissernens de toute l'assernblée. Notre vioiLlard débile pronait triste-
mentle cheminde hi porte, Lorsqu'iL so sent frapper surl'épauLe. a Quo me
vouiez-vous? -Je veux vous faire un cadeau , lui dit unjouno homme qu'il
reconnalt pour Ic vainqueur do La partie. Un cadeau a moi ? Certaine - .
- -
ment ; permettez-moi do vous otirir cette précieuse relique quo je -viens de
gagner; je crois comprendre qu'eLIc sera beaucoup mioux placée chez vous
que chez moi. a Le vieux militaire, attendri , fit d'abord quelques diflicultés,
mais son dCsir I'omporta, to cadeau fut accepté par lui , et, serrantaffec-.
tueusement la main du jeune homme , it so sauva tout rayonnant avec son
trésor.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher