Keywords

Add keywords

Chavnbre des Disputes.

Chavnbre des Disputes.

PRESIDENCE DE M. SUZET
Séance d'hier U janvier.
A une heure et demie la séance est ouverte.
Les tribunes publiques sont à-peu-près vides la chambre est d'abord pea
;
iombreuse.
A une henre et demie, l'assemblée se compose d'environ 10 membres.
M. le président donne lecture d'une letire par laquelle M. Hennequin,
16putd du Nord, réclame un coilgé d'uri mois pour cause de sante.
M. DELACROIX, dCputC de la Drôme , est admis et prCte serment.
L'ordre dujour appelle la discussion du projet d'adresse an roi.
M. LE MARQUIS BE LAGRANGE a la parole contre le projet.
Messieurs, diE-il, après les ebranlemens de la dernière session, la premiCr
lueStion que nous devons vous adresser est celle de savoir s'il y a on quel-.
pie résultat politique acquis et Si les principes parlementaires y oft gagn&
quelque chose.
L'orateur examine cc quo les ministres allies par l'Cmeute ont fait depui
u'ils sont arrives aux affaires; scion Iui , yes ministres, appelCs an pouvoir
par des dissentimens , ne reprCsentent qiie des dissentimens. Cc ministére a
W tin palliatif pIulôt qu'un remède an mal, et sa mission touche a son terme;
la chambre manquerait It la sienne si elle laissait subsister tin cabinet essen-
tiellement transitoire ; pour arriver an but qu'elle doit se proposer, la chain-
bre doit faire autre chose que de paraphraser le discours de la couronne,
et c'est parce que le projet ne fail pas autre chose que l'orateur vote contra
son adoption, -
M. MONNIER DE L( SIZERANNE : II est tine pensée qui est an fond de beau-
coup de bons esprits , c'est que la chambre et le gouvernement Be sont pa-
respectivement dans tin rapport normal j'ai appiiyé de mon vote le minis-
;
tère pendant presque toute la session dernière, j'espérais que son avéne-
Inent an pouvoirsignalerait 1e commencement d'une ère de reconciliation et
de travaux util'es ; it Wen a rien W.
Notre honorable prCsident nous a dit que les opinions Ctaient moms arce ¶2tes
quo fractionnCes ; sans doute le fractionnement est extreme, niais la passiow
et l'irritation ne sont pas moindres ici et an dehors cela tient it l'origine.
;
méme du cabinet.
Quant a la question d'Espagne , l'honorable depute declare qu'il partage a
cet Cgard la pensee de la.commission.
A l'Cgard d'Alger, , sans doute , si l'expCdition etait encore ii faire, et qu'on..
pfit en prévenir les resultats , personae ne conseillerait , pour venger ul
coup d'óventail , do risquer les trésors de la France et Ic sang de ses enfans;
mais ces trésors et cc sang ont etC prodigués , it ne faut pas perdrc les fruits ,
de tant de sacrifices.
L'oratenr approuve la commission d'avoir pris l'initiative sur la question.
du remboursenient de la rente Ii 0/0; cc sera iine occasion pour le ministCr
de faire connaitre son opinion surcette question.
Sans doute , continue l'honorable depute , nous devons de la reconnaissance
an ministère pour avoir acceptC to pouvoir dans un moment pCrilleux mai
;
it faut aujourd'hni qu'il serenforce par l'adjonction de quelques membres sot-.-
tis du cote d'oi it est sorti Iui-mCme.
Jetant un coup-d'oil sur I'état de nos affaires extCrieures, it demande A
le gouvernement ne s'inquiète pas un peu de I'hospitalitC empressCe quo
reçoit aRome un personnage dont lee dCmarches peuvent presenter quel-
ques dangers. (Rumeurs nCgalives.) Oui Messieurs surtout an moment ok
, ,
une politique que je deplore a abattu Ic drapeau français qui flottait is.
Ancône. (Rumeurs en sens divers.)
L'orateur declare approuver to projet d'adresse 40 parce qu'il ex rimer
,
les sentimens politiques qni animent la chambre i2 parce quo cette adresse
;
est un terrain nouveau sur lequel doivent se rencontrer toutes les opinions
indCpendantes
CL natioiiales.
M. DESMOUSSEAUX DEJ6IVISE : Je commence par declarer qu'il Be tientira.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher