Keywords

Add keywords

( I ) 1vaturaljsme des convulsions, cite par Dulaure.

( I ) 1vaturaljsme des convulsions, cite par Dulaure.

Went pas méme la force do prononeer un mot ; it
Il resta dobout un bras
,
tendu on avant, Ic corps an pea penché vers la terre comme pour Ccouter.
Mais cc cri n'avait etC suivi d'aucun autre, et to bruit du martoau retoinbani
sur Un corps métallique so faisait sent entendre par dessus leg chants ci les
priêres.
Cc en qui Pa poussC ? domanda Maurice haletant aprés un moment
- . . . ,
d'attention.
Vous le saurez ! répondit brusquement son interlocuteur en lui tournant
-
ledos.
- C'est cue ! c'est dIe ! s'écnia Dubourg en courant vers la porte dc
fond.
Mais elle Ctait solidement formée en dedans et cc fut vainement qu'i!
, -
a
chercha !'ëbranler. Fes gardiens niaient do ses efforts ; it leurjeta un regard
do pr9fond mépris et se mit a parcourir La sallea grands pas- une sueur
froide lui coulait du front: c'Ctait on de cog momens qui suffisent pour blail-
chir leg cheveux d'un jeune homme.
Tout-à-coup cette porte contre laquelle it s'était acharné inutilement quel;
-
ques minutes auparavant s'ouvnit d'eIle-mêtne, et l'abbé Faverel afluble
,
d'un costume bizarre parut sun le seuil ; son regard était animé d'un feu 1fl
,
fernal sa contenance était solennelle.
, -.
Venez et voyez frère s'éeria-t-il dans son langage mytiquc, le Se:- -
- , ,
et leg élussont dans toute leur gloire! gneur a préparC ses voies
,
Maurice se précipita vers lui et sans attendre qu'il Jai montrAt Ic che -
, ,
mm it gravit on escalier obscur avec la vivacité et les mouvemens IflCr
,
tains d'un homme ivre Parvenu an sommet une nouvelle porte so trouva
,
a
devant Iui it La poussa et un spectacle imposant et horrible parut
, ,
yeux.
Dens tine vaste pike éelairée par un grande quantité do bougies, étalOflt
rCunies plusieur centaines de personnes hommes et femmes. Les simPl 5
,
Sectaines étaient assis stir plusieurs rangs do banquettes tout autour de ,a
salle ; chacun tenait a la main !'évangile on la bible ci chantait oupsal'
diait avec to reste de l'assemblCe. Mais c'était dans l'espace laissé vIj0
an milieu do l'enceinte quo se trouvaient los véritables acteurs des trag
dies sacriléges qul se jouaient on cc lieu. Des jeunes filles convulsIofl1
do iou
res offraient dans cot étroit espace l'image de toutes los tortures
,
v
leg supplices de tons leg martyres. Los tines avalaient des charbons ardens
,
d'autres los Ijyres reliCs do Nouveau-Testament. D'autres so faisaient frar
des
per a coups do marteau d'autres so faisaient percer les membreiaYec
,
Cpées (1). CA et là On voyait toutes sortes d'instrurnens de supplices,
- -

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher