Keywords

Add keywords

IT avaft commenc son diseours torsqae k prh[Ient I'interrompt j

IT avaft commenc son diseours torsqae k prh[Ient I'interrompt j
your annOncer a la chambre qii'avant trois heures eLk recevra tin
message de S. M. ( On murrnure , cf diver5e5 propositions Pour
faites thins le tumtdta et mal entendues. )
Sur Ia motion de so former en bureau , le president met au
voiK l'ordre di jour, qut et ndopté.
i,1. r .chesne reprend In parole , et propose que IErnpereur sok
iflvilè OU norn de In patrie , a donner son abdication.'
On'crie atlx voix , d'une part; de l'autre, non. (Tumulte.)
Un membre annonce que le gouverneinent prepare tin prolet qni
pourra satisijire l'assernblde en Iu;i ëpargnant la penible iniriative
d'une dsniarche q"I dolt venir de Ia volontC de I'Emporeur. II
F ropose d'envoyer 6 S- M. une dCpntation qui Iai fasse oonnaitre
urgence de in decision. Appuyé! aux voix I (Tumulie. )
Le ministre do In guerre se prdsente er annonce a l'asseinble'e
pi e Go,000 français , dont deux de la garde iinpdriale , ont é é
raHiiis par le duc do Dalinatie , et quo los a000 de In garde im-
1uriaIe sont Avesnes.
Un mcmhre interpelie le ministre de declarer s'il est vrai que
l'ennemi air des troupes lCgères entre Laon et ......Le ministre
rCpond pie Von a him faire courir Ce bruit, mais qu' quid ne liii
connait aucun fondernen. It declare qa'il y a cinq minutes qu'iI a
recu lei renseigoetnens qu'iI vient do conimuniquer.
Al. Flaugergues observe qu'un menibre West pas In chambre, et
qii'auclln n'a le droit de censurer les ministres. Le ruinistre sort.
Lee nlinistres entrent dans Is saiie et ceiui de Ia police remet ,
all p rCsident one Icitre , pie celui-ci annonco être celle attendue
do . Al. l'Empereur.
Le présidont faitlalecture de cecte iettre , dont nous donnerons
cc que foils averts pa saisir.
K Eta cornuneniant la guerre, pour soutenir I'indépendsnce natio
uate, je comptais stir I'union de tous les efforts et do toules les
voiontC ; j'étais fondé A en espérer le succes. Puisqu'il en est
outrernent, je ni'offre en sacrifice A la haine de mes enncmis.
a Je proclame mon fits sous le litre do Napoleon ri , empereur
des français. Les miuistres continmmerr.nt a administrer. J'inviteles
chambres A s'occuper incessamment do la nomination dun conseil
de rmigence
A1rés lecture de message , le ministre de la police gCnérale a
lit parole , et dit
J'invite los représentatis A se pr000ncer forternent en faveur des
principes pour lesquels les français ont verse ]cur sang depimis
vingt-ciuq any. Jo n'tii pas hesoin , ajoutc-t-il , de recommander
lee égards due A celili qui fut noire Empereur.
Je desire que séance tenante on s'occupe d'orgsniser les pouvoirs
qii doiveit collIer an salut de bus.
M. Dupin propose de declarer que In chambre des reprdsentaus,
considCrant que Ic salut dii peuple et Ia lol supreme , accepte
J'andicaiion de NapotCon Bonaparte, et se constitue assenabiCe na-
tionale , et qu'eIte députera ctnq commissaires pour trailer avec
los puissances coalisCes. La base des nCgociations sera I'indépen-
dance nationale; on y stiputera PindCpendanee de NapolCon Bo-
naparte
Un autre membre propose In declaration suivante: L'abdicatjon
do Nap leonest acceptCe. Le trône rese vacant jusqu'a l'éatis-
sion du vu dii peuuple. L'orateur propose do no rurner Ic marC-
chil Magdoniild ge'nCralissime des trou pes de terre et de mer , le
gCnéral Lafayette commandant de la garde natioujsle, er le ma-
rCchal PCrigon (.,if Oisdtnot
M. Elegrisult s'oppoie a no pie lion toiche A lorganisation
tuelle dont Is violation nous livrerait sans defense A nos ennemis.
L'orateur Dropose des remercimeus A Napoleon Bonaparte, pour
Palle par toque it a rendu A In nation la libertC de se choiir Ic
po)vernement qui Iui convient.
11 dernande ensuite J'ordre du jour stir tonIc proposition tenmiant
s changer I'organisation ictuelle. - Adopté A I'unanirnitC.
M. Solignac a la parole: II dernande pie "on s'occupe sur.1e-
champ do la nomination des comninlssaiies qui doivent oIler trailer
de I'm paix.
Q ie Von s'occupe de nonmor Ics cinq nsernbrec qui doivont for-
mer le gouvernarflent provisoire , lequel sera chargé de prendre
tones lea rnCsures nécessairee,
M. D,bicTm dit quo si lea puissancee ennemies ont éié de bnne
foi , elles Wont 1Ius aujourd'hui do prtexte de gmmerre; qi'une
bnialle p-rdie n p5th pe ,nettre fit France sons Ic jong do see
erinoirsis , et stir tout sons criuti de noire ennemi le plus arliarnC , I
I'Ati,t'torre. On mnurnhure. Tnnaulte. ) Chacun tilt de tons cÔtcs
des propositions quo persOntle nentend. Pltisiour.c orateurs se pré-
sent ent A In tribune. On dern:mndc Ia cloture de Ia (liselission. AopsC.
On suet aux vole I'acceptatiOn do l'abdication de Napotéon.'ElIo
est rome A liinanimttC.
Henri Ltacostc prie I'assernhlée d'entendre In lecture d'jsne
Jet-re pi'i1 a reçuc , ninsi qime pliissenrs dCputés. Cette 1etre d6-
Nonce one force arniée qui marche our Pens.

.4
Le mnistre de la (Ierr, aprh avoir donnA !e de'menU d ces
nOuve!IEs , dit : Messieurs , tant pie j'aural Un cornrnndcment
I aCUn français no doic craindre de rahison. ( Applaudi généra-.
lenient )
. La chambre dcde quo In commission administrative sera nom-
u"!e ainsi qu'iI suit : trois ineiiibres par la chrnbre des représen.
sans et dux par celle des pairs.
Celle nomination sore faite par scrutin de lists et a to majorit
absolue.
- s a

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher