Keywords

Add keywords

-

-
CIIAMBRE DES IEPRESENTANS.
Rance du aa join.
(Pre'sidence de M. Ic comtc Lanjuinais.)
Ni. Bedoch , secrétaire, occupe Se fantenil.
La séance est ouverte A ucif heures et deniie.
Le rapport de ha commission eztraordinaire nommCc A l'effet de
se roncert e r avec les ur}inistres n'sitant pas prCt , M. Levraud ( etc
la Crease ) monte A la tribune. L'assemhlCe inanifeste I'inteuiion
de ne s'occper d'aucun travail avant le rapport de to commission.
La suspension de toute dClihérar kin est adoptCc.
L0 rapporteur de Ia colnlni,sion donne ho réstiltat desdCiibmbrations.
Void, tilt-il , deax propositions pie je suis chargC do soniatet-
Ire A Ia chamlire
it Las commissions riunies ont reconni, , A Ia majoritC de seize
contre cinq , quo I salut tic I paine cxigeait pie J'E tit pereur
consentit A cc que los dome charnbrrs nounmassent one corunsis-
ii 11
sion pui serait chargCe tic nCgocior directenaent nice Ics plaissamices
I Coalisécs , aux conditions de respecter h'indCpeudance nationale
a et "intrCgnitC tIn terniroir , Ic
a droit qi'a tout pCuIIe tie se don..
tier los constitutions qu'iI juge A
a uropos ; mais dIes out pensC
en niCine torus qu'il convena:t d'appuyer coo nCgociations par
a Jo
prompt dCveloppement do touteslcs forces natiouIm a

En consquence, Ia commission propose âvrediioa
cete prenilore disposition.
Le rapporteur isunonce qu'I est A so onnaisssnce quo SAl. doit
dcIarer quo , vu los dispositions des puissances coalises it qut piT
roussent ne pis vouloir trailer avec elle , cite consent qu'il soil nousm
one dpiatacion telle que la commission Ia propose. It ajoute
ri Et quant an second objet , los ninjtres-d'o tat, niewlires de Ia
charnhrc , propOs000ilt Alassemhle'e les mesures proprcs A fouruir
a des hommes , des chevaux , de i'argcut , insi clue les mesurcs
a qu'ils croient les plus propres A contcrilr et rdprinicr Its ennemis
a de l'intérieur. ))
Ca deinier objet, Messieurs, est le puss urgent : en effet , si
nous ne prevenons pas les progi ès de l'cnuemi par uric force res-
pecrable , avant hail ours , Is capitate petit Ctre de nouveau mc-
nacCe. Los usinistres sont prCts A proposer des mcsurcs tant pour
rsister A i ' ennemi extCrie fine jour rém prier ceux do Iintêrieur
contre lesquels vous avea sobicité, it y a trois lours , l'dnergie et
la vigilance du gous'ernemenl.
N. Crochon dit qu'il faut faire marcher de front Ics diposition
giserribres et Icr négociatioris de paix. II propose tine déciarutioa
dont ii lit Ic projet. Ii est interroinpu par Ic mCcontejatemcut de
l'asscrnblde. M. Duchesne Ic reinplace.
Il ayat commence sort discours Iorsque Ic prr!sident I'interrom;
pour annoncer A in chisuibre qu'avant trois heures elle recevra uP.
message de S. N.
Sir in motion de Se former en bureau , le president met aux
voix Vordre du jour, qul est adolti.
N. Duchesne reprend In parole ,et propose que I'Empereur soit
invite, nu nomde Ia paire , A dormer son abdication.
On eric sue vole, d'une part; de I'uuire , non.
Un ruembre annOnce qua Ic gou venucent prepare tin projet quit la
josirra satisfire l'asseniblée en ii t'pargnant la pdnible inhIiative
d',ne dCmarche qni dolt venir do In yolontC de I'Ernpeeur. It
propose d'envoyer 5 S. ltd. une deputation gui Iui fuss-, oonnaitre
l'iirgence de so decision. AppuyC I aux voix
U. Ic general Solignac. Ponse qu'il est convenable d'attendre
usie lienre Ic message qui parait devoir Ctre adressd to chambce 5
Los avis sernblerit partagCs.
N. Jo président met arix voix Ia proposition. Elie est adoptCe.
près qiielques instans, S. Exc. Ic ministre de In guerre se prCs
cr,te dims i'asseublCe. II eat invite par N. le prCstdent A monter
A tribune.
N. Ic niarCchal prince d'EckmiiIh Messieurs, bier flour avons
r( , qtt des noivelles tie I'armnCe. Lea renseigneisiens qui nous itaicnt
doniiii , sans etre olficiels , nous portaient A croire pie nos
dCsastres tie Coot pas aussi coesidCralies qu'on a pit Ic craindre.
Aujoiard'liui ces reuseigneruens ont ecquis le caractre officiel Ic
his certain , et je Its garantis A to chambre stir mon honnenr.
U oflicier dorlonnance du prince JCrôme , parti d'Avesnea
0 at juin , a trouvd la route couverte de soldats. II dolt y avoir
au iuoins no,00o luomines rallies. Queiques ufficicrs do ha garde
omit trouvé soc ha route des voitures de frisils , et ont arnie de
suite au moms 5000 soldats. On a rasetublA de tons côtCs des
canons caissons ci forirgons.
[Yes ,imissirts jettalent par-tout I'alarme en annonçanl I'ennemi.
Le co,nmandant de La Fre a donnsi ordre dareCtcr tous eeoc qui
rCpandrsierit des broils fàchux.
La garde s'cst ralliCe A Pvesnes.
Void I'eatrait dune dt p è c h e du due de DaImaie
M. le niarCchal icnit Se 'ao , de Rocrov, qu'av ec les bataillon,
de Phuii1peville it avait ralliC 2000 honimnes de Ia vielllc garde
et hoauconp d'autrrs dtachsmnens.
Le moarCchal Grouchy annonce qu'ii a batt,i , le ,8 , les restes
de l'anwée pruissienne. L5 communications Ctatcnt iibnes SCCC le
niarCclial Soo'.
IJa a,ttre oflicier on's vii nucun e nnomientrclemarCchal Grouchy
et la frontilre. Nul dotite que N. It maréchal fl'y 50&t avec sOe
corps de cavalerie.
Ainsi no's avons encore one armCe do Go mille hommes A Is
frnntière di Nord. On petit y eflVOy ir en oiitre in flhiIle liotnmes
alec d e Ia cavalerie I t 200 pièces de Canon. J'ajoute qua , si Is
I
ch*iauh re prend de fov t c5 fissures et qu'clle declare traiire 4 I

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher