PARIS, 16 lWai.

Texte [correction la plus récente par StephaneNICOLAS - Voir les corrections]

PARIS, 16 lWai.
Le R0 entendu in messe dons ses appartemens.
S. M. eat Sortie
bitunll e it trois heures pour faire sa promenade ha-
- D8 mareba0
do fauxbnui'g Saint-Antoine out prdsentd it
s fl eurs queu
e a daigud agrer. Le Roi eat rentré an ch-
nq hcur8 et(Ieflhje.
S. A R.
efnie ,durliesse cl'Angnulme est sortie ls midi
A revenant des Tuileries pour aer se promeneran bois de Vincennes.
ntone S. A. i%. rencoritre, Is l'cntrée do fauxhourg Saint-
su e deS M. u se dirigeait aussi vers Is mti'xie promenade. A
1rm15 In population du fauxhourg a manifest des
d'a1 reS
gage de . , qui ont dclatd plus vivernent encore an pas-
M. Les fentreg out dt,corome par enchontemnent
'Qst fait entendr de drapcaux bloncs fleurJeIiss et le cmi tievive le Rol
e de toutes parts.
' S. A. II. Nipr Ic due d'Angoulme a passi en revue Is garde
DA ris et l'a faiL manccuvrer pentiant one Iseure.
la matitide, S. A. R. Mgr Ic due d'Angnuhme, LL. AA
I duch e s se (lflt15jrjre d'O1e5, et Mg" Ic prince ds
souL al,s rendre
visite it M. le comte de J%'Joratalia.

-LL.AA.Rh. Mg" ledue et Madame la ducliese tie Beury
tout alids it deux hcui'es Is Bagatelle.
- On assure que,vets le milieu do unois pmnc}iain,le Roi ire
passer une quinzaine tie jours Is Saint-Cloud,et que Pon proliura
Lie cette absence tie S. M. pour rome quelpues reparations dens
L'intérieur tin palais des Tuilemies.
- S. M. a mis it Is disposition tic M. Ic comte tie Bouthilliers
pnefet do Bas-Rhin, une somnae de 70,000 fr. destinte Is dtre errs-
ploye'e ensecouns extraordinaire.
- Partout ics franais s'empressent tie re'pondre an noble appel
pie 1er fait ic Roi et son auguste fanaille par les aumdnes ahon-
lantes qu'ils se plaisent it rdpandre surles indigens ; titans le dé1ar-
temnent de Saone-et-Loire beaucoup de communes out rnmc vote
ties impositions etraordinaires pool' cc charitable emploi.
- M. Ic grand rfdreudaire tie In cliambre des pairs est parti
pour les eaux avec man congC tie S M. Son absence sera d'envirou
trois senlaines,
- Nous aeons annonc,d In maladie tie M. Ic marechal comte Jour-
dan. S. Exc. qni reside it Sn terra de Condray, avaiL &ti atteinte
it y a trois semnaines,de violentes coluques hpatiques ; dIes
ovnient dci suivics d'une fitivre bilteuse putricle. Cette malajie a dto
henmeusement combattue par no traitement qui a obtenu Ic plus
grand succes et nous sutnmneS autoiiSQS a annencer in convalescence
de M. Ic rnardchal.
M. lc chevalier Dnffour, l'un des mCdecius tie S. IV!.,a dtd sets1
appell pour donner ses soins a M. Ic marCchai.
- Le ministrc tie i'inte'rieur a envoyl dans les dlpartemens des
exernplaircs du tableau tie M. l'abbl Picot,stir leg e'coles dltimen-
taire,d'prCs Ia mlthnde d'enseignernent mutuel,ainsi qu on Iivre
contensnt i'abrdgd de cctte mdthode, pour !'instruction tie ceux qui
veulent en faire usage dons leg lcoles plimaires prdcedemment orga.
aisles d'apris l'ancien mode, moms avantageux que le nouveau
pour les nialtres et leg dkves.
- Le jugcrnent tie Michel Couture, soidat Is In llginn tie i'Eure
a reçu son exdcution aüjourcl'hui vers midi, is la ploiue tie Grereile.
Un dLitachcment tie tons h's co ps d'infanterie tie la gornison y
assistait. Couture a refusd leg secoisra tie Is religion ; ii n'a pas voulu
se isisser bander les yeux,et ii a eriCvice le fbi an moment oà
un piquet , formC,scIon les rCgleniens,de ses plus ancieras cania-
rales,a tii'd sum mi.
- On lcuit tie Nimes,in in ti : ( M. Ic lieutennnt-gtine'ral vicnmte
Donadieu, si honomableinent connu per son ddvonement an Roi et
sa belle continite dons l'affaire tie Grenoble, vient d'arriver en celte
yUle. Tons lea hobitsns out vu 05Cc one vise satisfaction dons leurs
murs Ce loyal et brave giserrier,qu'ils comptent avec orgueil an
nombre tie Icons concitoyens. a
Le brick et l e g gnClettes tie S. M.le l3elii7nais , l'Astrolabeet
in Recherche, sonsles ordres tie It,titl.'Beaulerns , Beanprd et Raoul
ingdnienrs-gCogrsphes, chargls de In Ievde des plans ties cites tic
Bretagne, ont mis en rack tic Brest Ic q mat, et vout commencer
Ienr campgnc tie cette annec.
—Un ngociout de Caen, nommLi Chancerel,dtic]ard coupable
de faux, vient cl'Ctre condomuc' par In cuur d'assises dii Calvados
Is quatre ans tie fer, et I In fldt sure.
- On lent tie Marseille,le so mai e Les bleds continnent d'or-
river on abontlance tians notre port, et leg expeditious pour lit-
tdrienr sont proportionnc'cs a ces arrivages. Nous.avons reçu , dana
dais Ic courant tin mis d'avril,34,o charges tie bled")et /o
balks tie farine ; et ii est sortu de to yule, dans cc nidme natis
33,97 charges tie bled, et 644 bolles de fsiiue
- On écrit de Brest, le 11 mai : une femme à qui on a volé
quelques sacs de grains, vient d'être assassinée dans son domicile,
près Crozon ; quatre individus sont soupçonnés de ce crime. Un
d'eux est arrêté. On est à la poursuite des trois autres.
- La sociCid d'agniculture et tie commerce tie Coen,qni s'eC-
cupe coustonaunent d'objets si tutduessans entuetient ore cot les-
pondance fort ltenclue,nonseulement en France,naija encore
daus l'dtranger. Elle a necu ate lettre tie Ia socic't d'agricuiturc
de Massachusset ( Etats - Unis),toot voici qnelques passages
K Vous serez dtonnl tie recevoir an fond de In Normnandje l'liorn-
mage d'une socidtd d agriculture Ctahlue presqu'Is i'extrc'mitd tin
Monde. Peut-tre , e,omme font piusepTs dCulVaiflS europe'ens,sons
nous crnyez sans Iumires,et niCnlçsang civilisation ; cependaist
tiouS cultivoos les sciences ovec quelque sucds , et 11018 11015
attachons particuli'remcnt Is celles qui influent 1€ puss stir ic bon-
henr tics hommes. L'agricultu;e nosis psrrIt dmlrennicult tiac tie
ces sciences ; et depuis long -tems nous hsons venir tens !s.s ou
vrages,et rpltons 1CS exp(riences des agrienles lei jIus diotingua.
Votre climnit ressemble beancouip Is ccliii tie In partie septentnir*aole
ties Etats-Uvis. Votre mani're tie cultiver se rappnoche nmasi tie
is nimtre. Nos bestiaux et nos pâturages font not re ticIee. Nous
dlevous 05cc soin les mnut(ns tie In rrce espagnole et Içs louis
tic 1'Angleterre. Cepenlant on units dit pie les vaciss tie ]a N'r-
man(lie l'empnrtent sun toutes lea awres,et onus yttilo' , ti let
lois tie Fiance ne s'y opposent pas,faire vçnir tan taumean ci tkux

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher