Keywords

Add keywords

3

Texte [correction la plus récente par Arnaud.Serander - Voir les corrections]

3
thent l'a remise des cent milk francs qu'on rctamait de liii. On (lit
Lussi que M. F'ualc.lâs fits vieut d'obtenir nue place honorable.
- Les travau psi s'exêcuent , depuis le depart de S.M.,dons
Ic château des Tuskriea, avancent rapidement , et aeront terminCa
ilacessaminent.
- On donne conime exacte Is hate suivante des gndraux qui font
pirlie Ic to CoiflinisOiicIiarged'organiser to systlne ciêfensif de
to France NI. Ic lieutenant-gênCral Marescot, president ; MM. lea
Its lieutenan-g4nêraus Dessoles , Mathieu Dumas, Vallee, (,uil-
teminot , Maureillan et M. le marêchal-de-camp Dorde de Is
Brunerie. M. Ic maitCehal-de-camp Pelet , tecrétaire de Is corm-
Le lieutenant-gCnral comte de Woronzoff, commandant ed
chef du corps d'srsnée russe en France, eat pant de son quartier
de Maubeuge pour se reudre a Aix-la-Chapelle. On espre
de plus en plus que l'arme d'occupation quittera Is territoire fran- le
su consuneuceineut de l'autornoc prochatu.
- L'insiruuneot ingnienx , qui, pendant quchques jours, a fait
lea deuces de nos dames, Ic kaleidoscope voyage en Allemagne
et a recu Vienne on degré de pesfection qui le rend plus precieux.
Un sieur Caron , inspecteur du cabinet de physique du prince de
Lichteinstein, atrouvé ,en adaptaut an kaléïdoscope Un nairoir me-
tallilue de La noture de ceux qui sd vent aux lanternes magiques,
Ic rn'en de r&Sflchir et de jeuer sur no endroit quelconque lea des-
sins qu'iL obtient du transfigurateur; dCcouverte ing4nieuse qui
fen plus utile pour lea arts les fugitives combinaisons de cetle roil-
thur. [Jo h:,bite opticien do Lorores , It P. Carpentor a fait aussi
de nouveaux kaleidoscope dont leo prisme.s-ne reufermeut rico a I'm-
tCrteur, unsis qili, préseutCa a on objet quelconque du dehcira, re
produisent, a eec one v aridtC incoucev able, lea dessins lea plus gra-
ClefS et Its plus lantostiques.
— La r colte en vmspromettast d'être extrinement abondante,
ler prix commence boisser dune manière sensible, et IL eat dams-
flue chez lea Jrtajllans tit deuxsolspar bouteilte.
-On lit clans ItsAfflhes de Nantes,do ii juillet: M. de Saint-
Crccq, directeur-gnd al des ilnuanes, a quittd, avant-bier , notre
stile, o it a s'joilrnc pendant huit jour ; pendant Ce tems , ii a
Visltê Pajrnbr of , l'enibouchure de ha Loire et Ia ligne depuis
SaintNazaire jusqu'aux marais salons de Gudrande. Lea membres
de to cttatbrc de commerce ant 40 recus pluisienra lois par lui, at
d leur a fait d'utiles concessions. Le commerce et Ic département
Surait bcauconp so féficiter du passage de cet administiateur , ci
dela contiaissance qu'il a prise des localitês : so presence aura pro-
duit an bi0 durabe.
- An commencement de cette annee, le brigadier de gendar-
merie Audciuy perdit to vie en vciulcint arrdter ii Laboulbue, dC.
Prteme u t du Tarn , Is nommd Guilbeit , condamnd depuis deux
us a to Lieine ccipiIole. Poursuivi de prAs , Guilbert , homme I'd-
p0cc et dfierininé , fut oblige de se ddtruiie lui-m4me ; mais le
math eureux b igadier, excellent ruititaire , regretii de sea chefs et
detotesleo autorjlCs , n'eta laissait pas moms one veuve et plusieurs
etiftins sans ressources. Des secours lear furent d onn ,is par andre dii
tOl, qu a vient encore d'accorder adrnission gratuite de l'un des i'
fit5 d e Audoiiy It l'Ccnle royals (Parts et mdtiers d'Angers.
,, La socitd d'Cm,ilation de Carnbrai propose pour an jet de prix
dCeeruer eniS,q l'rloge do Lamnignon de Malesherbes.
e prx aria tine mdlaille d'or de to valeur de acso fr. Lea oavrages
o3 es an con nosirs devroui être adress , fiancs de port, avant
JOIn1819,ass secrdtaire perpdtuel tie to socidté.
en Lea passions se ticunent par Is main, a dit Larochefoucauld;
sorte que (a mrirt de l'une eat ordluairement Ic commencement
r de, I Sutre. Cette r flexion explique comment Is haine eat situCe si
eCa d0 l'amour dana Its ames ardentes, et principalement'cbez lea
rim es. Lile s'appliqcze parfaitement h l'aventure qn'on vs lire.
'-'ne Jeune flue des environs de Marseille, abandonnCe par son
mant, faunae Is resolution dese vengende l'iuficLMe. Elle va l'at-
euidr e sur In grande route, et n'apperçoit pas plus tot so 'voiture
qtl , clle se pi'4ci1ii?e au-devant des chevux , les arrte dune main
fait I'autre agile on pistolet qu'elle dirige sun le perfitle. C'en est et
aat e liii , ic coup va partir.... Ileureusement.... On panvint
14 , et I'ingrat en lot quitte pour Is peur.
'eile anecdote West pas Is acute que Ii chronique scandalense
, ic11 nnus sit fournie , i'histoire d'Ariadne et de Thesee vient do
Y.renonv el er avec quelques petites circonstaaoces agravantes et
poetuques. Le vainqneurdu minautaure trahit to reconnais-
eu amour. Le 'rhesee provençal a fait plus it a dévaliad so
5ifli4eva n t de is planter ha.
a OUvrier, be intimement avec une femme qui devait plus tard
Venir son êpnuse, Iui proposa unepromenade our to aver. Lea
'$Pos1tion s fillies, le couple heureux aborda poisihlement Vera I'ule
eflatonflenu nom mains harnionicuix que cc lni de Pile deNaz'os-
" lle
collationso fit dana Ce lieu desert et lea deux swans y passcrent
Partie d e I s jourude. . ; enhin no vent favorabi. lea ramenait to
Our
U inrt , horsqne arravo Is laau.eur de I . ihot dePoirol, It
flcu cteirf,j force tIe rames pour y hoider , et sorume so corn-
CC itu reinctUe lea bijou,, I'areut qu'elle peut ayie ourel1c,

et Is clef de son sppartrment La'i,aalhenreuae Aniaane eat en,utS
dCposCe sur tin rocher, ci Ic miserable va consommer tovol affueuz
qu'il avaiL commence. Elk passa la nuit dons cette ale dCserte, et
cc ne fcat que It lendemain soin quo desgeos d'une embarctson qul
F assait quelque distance viurent ddlierer l'anaante delaissee, et
a rametirent a bord , od, comine on peuse bien , elk me retrousa
plus son raviaseur.
- L'époque de to enoissan est tellement nvancCe cette eunCe clan.
Ic Nord, que L'on a vendu le to du seigle nouveau an rnarchc C.
Bruxelles.
- line lettre d'Oporto , en date do 16 join ,cit : aLe Felix
Ventura,qui e,t arrivé ici Ic an , venant de Fernarnbaurg , a etc
abordd , quelgues jours aprês son depart, par uncorsaire de Buenos-
Ayres qui , lorsqu'il a appris qu'il appantenalt a ties portugats
I'm laissé continuer so route. II paraitrait par cela que les coxsairea
buenos-ayniens respeclent Ic pavilion portugals , mass des corsatres
annies dons d'autres ports et sous to mCrne denomination , en
agisseut diffdremrnent. a
- M. Ic marquis tie Sainte-Croix Malay (Pierre-Ilypolite) a.
Is Porterie , ni a Marseille en 1776, est autorisC liar one ordon-
ounce du Roi , a rester an service de l'empereur d'Autruche , qua
liii a confdré he grade de colonel dons sea armCes, sans pesdre 1*
qualitd de sujet français, I Is charge cependant de me point porter
lea anuses contre to France, sous ies peiues coutenues dons lea or-
donnances du royaumc.
- Cu berger, en faisant paitre son troupesu, star Ic territoire tie
Chdry-lès-Pouilly , canton tie Cricy-sur-Serre , dépantement tie
lAisne, a dcouvert 1000 I mon noddailles renferrnées dons in vase.
Ces rnddailles vont étre exa,nindes , et si cites ant quelque mdnite
i'autoritd en fera l'acquisition pour lesddpOta publics.
- M. Lefort , mddecin, uicrit do Fort-Royal-Martinique, Ic c
mai : *
o La sorcellenie , Its malCfices , enfans tie l'ignorance, de Is
fourbeu'ie et de Is superstituton , sont encase , malgré lea lumiares
tie noire Age, d'unc croyanse bien générale. Pen de peuples pour-
rajent se flatter de n'y pas croire; et Ce qui vient tie se passer an
Fort-Royal, en prrmvant qu'oa n'en eat pas taut-a-tout exempt
ici ,fait voir en nadine ternsque I'amour du merveilleux , d'ailleurs
motor el I lhomrne , dispose Cminemmcnt aux illusions ci It I'erreur.
On annonce quusue nCgresse vient d'accoucherd'u.i singe
he bruit s'en rCpand aussitdt dans toute Is yule ; lea hommes , et
particuliIrement les femmes , se portent dana tootes Its direc-
tions pour 'voir ce proilige. Je me rends moi-nadmed'oJ,flcesur It
lieu olt it vient tie s'opdrer, et j'entends de tons cfités , en appro-
chant , ces paroles : ' C Cest un singe, voyez as queue ; non ,c'est
tin lapin, voill sea oreilles ; c'est un sortilége qu'oa a jeté stir
a cette feenme; on lui avait prédit qu'elIe accoucherait , an bout
a de deux ans, d'un singe par Ic nombnil. a Je fends Is foule
avec beauconp de pesne , ci j'arrive an lieu oh It p r ct e ndu singe
était fort imprndenuanent étalé aux yeux de to multitude.
Cc singe n'est attIre chose qu'un enfant deaexefdminin, qua
so mere portait discs son sew deputs deux ans. Voici , en jeu tie
mats , I'explication de ce phCnornénc extraordinaire:
a One n'gresse de M. 'fniffon, du Lamentin, Cgée environ tie
313 asia, mre dCjI une fois, devient tie nouveau enceinte it y a
deux ans. Sa grossesse n'avait rico offert de remarquable ; ass
terror tie neul mains cite éprouve de lcghcres Jouleurs et son centre
s's ff'a is Se.
D BientOt elk est incanamodée uI'un corpsqul roule dans sot,
ventre coinnie une locale* I droite , Ii gauche, selon 'qu'elle s'in
ethic de t'un on L'autre cOtC. Le poids tie cette bonie to One beau-
coup;cite annepetatefiêvve; cue perd PappCtit, sea sutres fonctioni
sont ddrange'ea. Des médecins du lieu sont consuités , onais sans
diet Cependant cc corps se fixe vets he nombril , ci semble gnos-
sir. Le malacic souuffre cruellemeot; elk eat d'une maigreur of-
frayante ;son maitre, clans I'jntérCt de Pun et de I'autre, pnend
he parti de l'amener an Fort - Royalpour consulter.her z
cleux heures aprds son arnivée, Ia tumeur abcddaspontanément,ci,
donna issue A un footus , I terme , naais étrangement dCfiguréci
muffle par Is putrefaction.
a La grossesse tie cette femme a Ad one grossesse que lea mC-
deems nommtnt extra.i4térine, c'est-A-dire, qu'an lieu de se dé.
velopperdanal'uterus,son berceau naturet, le produit de In con-
ception West an contraire développd dans tine ties dépendsacci de
cet organe, et ainsi, an lieu de venir an monde ar to voie ordi-
name, it eat tombe' dana l'abdomen, qui Iui a servi de tombean
pendant quinze mois.
11 ya dejA plusieurs muds que Part aurait pu venir anaecausi
tic relic femme. La natures , pour ainsi dine , fait A elle acute taus "
lea frais de as délivrance. II m'a pourtant fahtu ehserc}aer clans l'ab'
domen hes dCbris do fuvtus; et j'en Ai ezirait entr'aus,es lambeaux,
en presence tie MM. Achord et Audensar , tan os de ha tête,ail
paridial qui CtniI etufoncC ci lngC deruirel'utérusmCme.
a Cc cas , fort intéiessant sous v1' uI'un rapport, eat urs tie ceux
Ott , pour se venger tie sea aberrations,cirCiiarer en qucique
sorte ion .rrcur, in natuue déploietouisee suoyeas , touLes see
.0

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher