Keywords

Add keywords

472

472
niere yule , dates du 4 ,
avec i'ennemi
Pigeonier fe font fufihlts Ic 2 ;
l'après-midi on par!emenraire pirnonrais eft venu
demander qu'on liii permit d'enlcver tin de Ieursd'eIcadrc
toesdans cette allaire. Nous ' avons en un foldat'l
de Igrement.
Siiivant on autre rapport do camp tie Saolet, le
pofle avancC des grenadiers a 6t6 attaquC Ic 3 avec Efpagnols font en pleine retraite. lit ont levé leur
a
force, 41ieures do mario. L'ennerni a &6 repouff6l grand camp,
de rnnie, twos n'avons en perfonne de b'IeffC.j purtune prCfence en fuyant par Ia troue de Bel-
Cette attaque onus a produit 9 dCferreurs do corps-i legarde. Depuis bier pluuieurs corps de troupes font
franc qui nous out apportó des fufils nufs.
tin payfan d'Olivcta a prCvenu qu'il tenoit d'unj provilions
empl)ye aFueIlemeut daus le bureau do quarried charges tie butin.
général PiCmonais a Fontan ,
ennemis Ctoit de Ic porter par petits pelotons
'par diffrenrs points lOT Efcarena, &
corps de troupes poor intercepter toute communi-
cation avec Nice, lequel corps fera augmenré pars vienrient de quitter,
Its payfans ties environs.
Enfin, d'après on troifieme rapport do camp de
a
Saint-Arnoult,Ic o&obre,
,
midi, 300 erlreLnis, venant de Lantoufque fe fonts
arrtCs for on rocher efcarpé devant Ic pofie
del
Sant-Arnouir. Us y ont travaiilC Ic reliant de Ia vaincre.
jouroCe & one parrie de la nuir. On a penlC qu'ayanrl
deufein d'atraquer fous peu, i'ennemi arrangeoir l e
clleniin pour y faire palfer du canon, on liii a fait
abandonner ces travaux, on établit en confCquencel
u.n pofte d'ou Pon Cciaire tons fes mouvements.
Le gCnéral Letenduaire a ete mis en Crat d'ar-I uh convoi três-confidCrable qui ailoit
reflation par Ics reprCfentants du people &
an fort quarré d'Antibes. II a été remplacC par, noits partimes
Ic ge'ne'ral Serrnrier. Letenduaire cli accufC d'avoirl trois mule hommes
negligé la place d'Entrevaux , convoirée depuis retirer dc's qu'
long-remps par nos ennemis , & quciques
tie plus, ii y auruit Cu beaucoup a craindre
; Carl
ilaCrC trouvé fur Ic lieutenant-colonel ennemi qu i,Peu ,au moms
a Cté fair prifonnier des lettres qui prouvoient que
l'ennemi avoit des intelligences dans Entrevaux1l gnols an contraire font ii guerre malgré eux
l'entrCe.
Par-tootdestrahilons, & I'ennemi croyoit deve-If
nir bientt maitre de ces parties-ci l'arreuiation
tie l'inf&me Giraudy , juge de paix de Nice , &
qui s'6tot CmigrC,en a dCcouvert one feconde.Mais!
Ic rCpublicain eft a I'abri de Ia corruption auffi
I'offre faite a
cole dit Monaco de livrer cette place a été re-'
pouflCe avec one indignation relletnent forte ,
faifant feinbiant tie be rendre a fes vues, il chargea'
Ic brave BaWe, major de ladite place d'alleràcettelj
entrevue. Celui-ci mCnaeafi biemi les chofes qu'iL1
amadoua Ic fc6ICratGiraidy , Ic conduifir jufqu'à 1
Menton om la garde pollee Ic fauult & Ia traduit a
Nice , oi ml expiera bjcntt la peine due a
fbrtiir. Cc Giraudy avoic

en
les poPtes avancs du infiruire I'enriemi de nos forces en hommes ,
artii!erie & de leur pouition. Ballet a promu
an grade d'adjudant-capitaine , & Bifanet , chef
, a bien mrité tie la patrie.
Avignoiz,le zo oclobre (depart. de Vauciufe.
D'aprês ies dernieres Iettres de Perpignan, 1e
& us nous debarralfent de leur im-
a
leur pourluite. Nous leur avons pris beaucoup de
a
; nos huffards rentrent tout moment
us fe fervent de tots les animaux
que Ic projet des qu'ils peuvent trouver pour trainer leur groffe at-
,
tilierie ; ànes, bufs, chevaux mulets tout cli
d'yformer unl attel. Notre grand camp vient Je recevoir l'ordre
de marcher pour aller s'emparer de Ia polirion qu'iis
& j'efpere que nous pour-
rons dire avec confiance:ca ira.Dagobert partit
bier avec Ion arm Cc pour continuer fes vi&oires
one heure aprs-I du ctC de Poy-Cerda. L'armCe eftanimée du
meilleur elprit; die brile Ten venir aux mains
avec de telles difpofitions nous fommes furs tie
Une autre lettre de Bonnard contient cc qui fuit:
, ics Elpagnois out abandonné lent grand camp
& notre armCe eft partie cc matin pour Its pourful-
vre & prendre one pofitlon avantageule. (9
Requis avant-iiier an foir d'aller accompagner
a un village
&
traduit occupé par les Elpagnols chercher do bled
a minuit avec dix pieces de canon &
; l'ennemi cut l'honnceté de fe
iI nuns apperçut & , ne flout laiffa
pas Ic plaifir de brfiler one amorce. us fuyent de
tons ctCs , & je crois que nous camper'ons bus
a
Bellegarde ; ça va & .9a ira,car
les troupes font très--bien difpofCes , & les Efpa-
, d'a-
pour la Iivraifon de cette place oi en faci1iter près Ic rapport que m'en ont fait plufleurs habi-
tants ties villages CvacuCs par I'ennemi. ci
Angers,23 oc7ob. ( dCp. de Mayenne & Loire.)
J II y a en bier one chaude affaire du ctC de Ch-
tilion, les rebelles ont attaquC en défefpCrés ont
pris notre arrillerie & nos Cquipages ; mais l'ilfue
de l'attaque a change pour eux , finns fomnies par-
Bilanet commandant Ic fort Her-ti venusareprendre cc qtfils nous avoicnr enlevC, &
a les pouller l'efpace d'une licue qu'ile out jonch
quel ide leurs morts.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher