Keywords

Add keywords

1 6o

1 6o
CaqueraydeS. Mande', de Caqueray de Mar-
quernont ,le ChevalierVarin de S. Ouca
Morceng , RaTnfreville des Noyers , Bert/tot
dii Bofdheroulde , LeJ'e&vre de Vati,nefnil, le
Vaillant de Li Ha ye, Hératnbourg,Conuiiller
an Parlement;Li Vajilant de la FiefJ'e-bfon-
trofly, Ic Roy de Livet , Dorieult de S. Sam/on,
Defpaigne de Bojicartay , Ic Vaillant de Mou-
chy, ía Vaillant de Rouge-FoJJd, Heariquh
du Fayel, Rondel de Par fbntaines, Routier
des Certelles , ABoJc, Comte de Radepont;
de (a Rocque du Frainboifer, Guyot d'Amfre-
iiIle, Hue-Grais, du Hecquet , ía Pefant de
BoiJguuibert , tant on mon nom que comme
porteur de procuration de M. le Marquisde
Rouville ; de Fréi'iIle de I'Orme , de FrIville
tie ía Haye ,le Chevalierde Cijailloul, de
Pellegars de la Riviera , de Men i al,le Mar-
de
quisdeVielmaifons ,conime porteur
procuration de Milede Gonteville &de mad.
la Marquife de Franqueville;le Comtede ía
Rj v jere_PrI-d'Auge ,comrne porteur de pro-
curation de M. le Comted'Angerville ; Li
Chevalierpere,&comme porreur de procu-
ration de M. de Ckeux do Roulay ; Acir de
a
S. Martin , de Bailleul,Préfidenr Mortier
au Parlernent, Grand-l3ailli de Caux.
Ac M. la Duc de Harcourt , écrjte
LEI'TBE
de Meudon Ic 24 Avril 1789.
J'apprends , Monfleur , qu'il y a partage
a
d'opinions dans la Nobleffe l'Affetnblée de
Rouen, fur l'abandon de fes privileges pécu-
niaires. Quoique vous connoifliez ma profefflon
de foi fur tout ce qui regarde l'intért, je vous
prie de vouloir bien joi!idre ma voix, en vertu
de is procuration dont vous avez bien voulu
vous charger , cello des Nobles qui veulent
, a
tontribuer , par cet abandon l'acquit des
dettes de I'Etat ,&an foulagement de la
partie de Is Nation la moms en état de faire des
facrifices. S'il y ades proteulations, je proteule
contre Ic refus de cot abandon, que je défire
faire fans réferve. Je n'ai jamais fenti 11 vive-
nient qu'en cc moment le regret de n'tre pas
réuni a rnes Conciroyens, & de n'avoir pas
tine fortune plus confidérable.
J'ai I'honneur d'étre , &c.
ía 1)uc noHAacovitT
LrrRJt oftenfible de M. Paris, rue des
Vieilles-Audrjetes, ii Paris , le j. Avril
1789.
Le bruit fe répand ici , Monfieur , que la
Nobleffe de Nornatdje affemblée a Rouen
refufe de faire Ic facrifice de fs privileges

pcunaire. Cette façor de penfer e'tant enti-
rement concraire a la mienne&i l'efprit de
la procuration dont vous avez bien voulu vons
charger , je vous prie inftamment de vous
joindre en mon nom ,&de me faire inicrire
an nombre des Geutilshommcs qui auront
opine pour Ic facrifice defdits privileges pCcu-.
niaires. Je vas plus avant ; car ,ftperfonne
n's été de cer avis , je vous demande expref..
lenient d'eu faire Ia declaration en mon nom,
&d'en prendre ae.
Sign! PARIS.
Dc fuite eft un ac'}e d'adhiuion de MefTire
Louis-Pierre-Andri des Hayes de Surbec, du
26 Avril 1789.
P o S I E.
Ep.rTAz ii M. MAUDVIT , Profeffeur dc
Forte-Piano.
o qu'il eft rare ton talent
Mon cher Mauduit je Ia vis nalcre,
Emdécouvris an nime inflant
Ce qua mon atni devoit érre.
Tes chants font de vrais iduieurs
Qui favent ravir tons lea ccnurs,
Et charmer i'oraille enchantée.
De l'entendre Euterpe fiatée
Sourit 6 res brillants effiuis.
Pourfuis ma route avec courage;
Ne crams rim , conipofe un ouvrage,
Em je me réponds do fuccés.
Tu fais combien je fuis lincere;
Crois-moi mon pauvre d'Anéli(a)
N'mit jamais trouvé Fart do plaire,
Si ton chant ne l'eAt embelil.
Au travail employrins la vie;
Pour Apollon , pour Polyninie
Qua noire encens fume toujours.
A l'amimié livrons nos jours.
Loin dc nous Ia miancolie
Fuyons moos las hommes pervers;
Eclairons-nous par la critique
Er , quand je fais de mauvais vets ,
Compote 4e bonne mufique.
(a) Romance de I'Auteur, mile en mufique par
M. Mauduit , & jnférée dans le No 2o du Journal
de Normandie de cetme annee.
Par N. jar Co Ye ioy, de Bayeux.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher