BAILLIAGE DE ROUEN.

Texte [correction la plus récente par anonyme - Voir les corrections]

BAILLIAGE DE ROUEN.
Ces Feuilles devant être regardées comme
   
des Annales toujours ouvertes , où rien de ce
qui se passe d'important pour la province ne
doit être oublié, nous avons cru devoir , pour

 
nous conformer au vœu général , consigné ici
la Déclaration suivante , qui se trouve déjà

imprimée dans le J O U R N A L G É N É R A L D E
F R A N C E , N° 15.

DÉCLARATION de la Noblesse de Normandie.    
S'étant trouvé diversité d'opinions dans
l'Assemblée de la Noblesse du Bailliage principal
de Rouen , pour l'élection des Députés qui

doivent se rendre aux Etats Généraux , 107
 
de ces Messieurs ont fait la réclamation suivante :
"Les Gentilshommes ci-après soussignés,  

considérant que les distinctions des rangs sont
indispensables dans tout Etat monarchique ;
mais que les distinctions inhérentes à la Noblesse
résident sur une toute autre base que les privi-
leges pécuniaires ; "
" Considérant que l'impôt doit être supporté
par tous les Citoyens , à raison de leurs facul-

tés comme un gage de la protection que l'Etat

leur accorde , & ne prétendant jamais séparer

leur qualité de Gentilshommes de celle de
Citoyens Français ; "

159    
"Fâchés que les circonstances ne leur aient      
pas permis d'être les premiers à présenter leur
vœu , dont l'effet doit être l'union entre les

Ordres , si désirable pour le bien de l'Etat ,
 
ont fait la déclaration suivante :
" Nous soussignés , faisant partie de l'Ordre

" de la Noblesse du Bailliage principal de
" Rouen , déclarons , par un acte formel &
 
" authentique , vouloir supporter , comme les

" autres Ordres dans une parfaite égalité , &

" chacun en proportion de notre propriété , les
" impôts qui seront consentis par les Etats-
" Généraux , ne prétendant nous réserver que
" les droits sacrés de cette propriéte , & les

" honneurs , prérogatives & distinctions essen-

" tiellement inhérentes à la Noblesse. Fait &
" signé ce 22 Avril 1789. " Signés le Comte
de Blangy , le Marquis de Rozay , le Marquis

de Pardieu , le Marquis de Vielzmaisons , le
 
Comte de la Rivière-Pré-d'Auge , le Chevalier

d'Osmont , le Sens de Folleville , Président à

Mortier au Parlement ; le Marquis de Seigne-
     
lay , le Comte d'Estampes , Chalenge ,
   
Chrestien de Fumechon , Conseiller au Parle-

ment ; Grout , Comte de S. Paër ; Corneille ,
 
le Seigneur de Saint-Léger , de Banville ,

d'Auger , le Marquis d'Estoutteville , de la
 
Vache , Baron du Sauffay ; de Coquerey de

Landelle , le Comte de Nocey, de la Niepce-
Duplis , le Moyne de Boisgautier , le Jaulne ,

Bisson de la Roque , Cavelier des Clavelles ,
 
Odoard du Hazey , le Marquis de Marguerie ,
de Fréville , de Caqueray de Pleinesevette ,

de Mancel de Séqueville , Chevalier des Cla-

velles , Midy d'Andé , Cabeuil du Vaurouy ,

Midy de la Grénerais , le Couteulx de Canteleu ,
Fréville de la Haye , le Marquis de Bourachay ,
Grenier d'Ernemont fils , Antoine Garvey , le
 
     
Vicomte de Dauvet , le Fevre , de la Barre ,
le Vavasseur, Quesnel , le Marquis de Dauvet ,
le Couteulx de Verclives , Grenier d'Ernemont
père , le Sens , le Chevalier Odoard , du
   
Boscage de Bléville , le Couteulx , premier
   
Président de la Cour des Cornptes , Aides

& Finances ; le Marquis Davy d'Ernemont ,
 
de Maneville du Roumois , Maitre des Comp-
       
tes ; le Begue , Comte de Germiny ; Poterat
   
de S. Sever , le Chevalier l'ainé , le Chevalier
le jeune , Grandin de Raimbouville , le Cheva-

lier Grenier de Cauville, d'Herbouville , le
     
Marquis d'Estampes , de la Mouque d'Inquer-
ville fils , Daniel , Chevalier de Grangues ; le
 
Marquis de Gissard , le Marquis de Soquence ,
 
de Brossard du Vaurouy , le Chevalier de
Campion , le Chevalier Ricquet de la Houssiette ,

le Baron de Pontécoulant , le Comte de Courcy ,
le Comte de Brancas , l'Abbey de Villerville,
Hallé de Candos , Bellernare de S. Cyr , de
,

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher