Keywords

Add keywords

TURQ [HE.

TURQ [HE.

Constantinople., es septembie. - Volci Ia copie d'une note
prsvntee par lord Stracigford , ambassadeur d'Aiigleterre, s la
Sublime Poi to , le 27 aoist:
I
a L'ambassadeur d'Angleterre dolt avoir I'honneur d'appeler
l'attenhi on de Ia Sublime - Porte sur no objet qui est de la plus I
haute importance pour ies intérèts des négocians britanniques.
')A diffCrentes reprises, déjà , I'ambassadeur a été dans le
OilS dadresser It S. Exc. le rciss-effendi, des reclamations an
siajet des C é anees quo ies anglais ont s recouvrer sur le .bien
des grecs qui out pt-is ha fuite an commencement de ha r6-
belh0.
"Le département de Defterdariat, auquel cette affaire a éé
renvoyée , a toujours répondu que la question ne ponvait so
cider que d'apres los lois miisulinaucs , et quo ces lois, ton-
Jours sages et justes , ne pertuettaiant pas a la Sublime-Porte
ill disposer des hiens de sos sujets grecs , sans que los pro-
Pritaires fssent préseils ou bien dirrnent representCs par des
P tOCu ron rs.
" Or , it vet de notoridtp publiqise que la plilpart do ces
grecs flout OLe induitti a s'expatrier quo par la pour et I'ahacme
que l'effervece ncc publique avail genCi'alemeuit r61and ues dans
lea premier s momens de la révotte , bisque la distinction etitre
lea et les coupables ,,'Ctait pas bier, établie 00(0CC,
t que tons les grocs , sans eeeptiO/i , para&Ssaicuit crinituels
asic yeux d'une populace exasperee.
a it
est égaleunent riotoire que ces grec , dont 'a tirnichii
seale ft Ic crime ( et quo Vatub-issadear rio contond pas avec
a
es traits , qui out pris la fuic pour so so,istrai,e uue punt -
iofl bie n mérttCe) , e sont p ri ucipalemetit refugiës ci, pays
Otrauger , qu'ils tie souipireut qii'après le mouiet oil ils oseront
fltue r dans leurs foyers, et q
ri ' il n'y a j0e Ia craiiite et Vin-
Ce
rtitude sur l'aecueil qu'ils pourraleilt trotivel a hour retour
iUi es fercent encore a tesler sons la domination d'uue autre
PUiSsan ce
Pour dissiper ces apprehensions , pour faire retourner dart
letir Pays natal ces rnahhiureuses vu-times dune inquietude na-
a
rnettre erilin lOS sujets britartniiques mèrne de
'50CUV OU rer Ce
((Ui lent- est, dii , n pousuiVaut perssnnelleinent
hears 4bjt0115 devant lea ir bunaux competeuS , it soffit d'u it
1 'OLd0 ha Sublime Porte- Que ce mot se pronoice done I dis
ars ell,Verra renuer dans ie solo do lour paLl ie lesinforLnnés
que 'a force dos circonstances seules avit obliges do s'en Clot-
€flO ilOnientanCInent ; le gouverrienient reps-edt-a sos droits
51 'r line partie considerable do ses plopres aujets , et coox do
r01 d0
co n sCqu,,5 la Grande-Bretagne n'auront plus i souffrir los funestes
qui rCultenL pour hews intdrts de I'absence pro-
I0flge do lent-s debiteu,s.
°
snas de ces reclamations s'Clve a one somme telle-
f0
lirg tte , et ha nécesstC dy satisfaire est devenue tclleaueut
quo l'ambasadeur rnanquerait a son devoir s'iI ui'in-
itait1a Sublimeporte i1 adopter Ic sent moyen psi , dans I'Ctat
0tuel des chose, , pout faire obtenir anic crCanciers angais ha
qu'ils out si long-tem.s et si vainernent sollicitCe , en fat-
Sant Publiquerupnt connaitre queues sont les intentions du
oiiv eru1eme n t a l'égard des débiteurs , et en leur don,,ant l'as-
israric0 foulnehl
1 e quo, sans aucun risque pour leurs perSolifleS
Pourront rentrer darts lear-s pays natal , et coinparaitre de-
anL 08 tribuna ux compCtens , afin pie justice SOIL reriduc a
hears OrCanejers
°L'a mbflssadeur en recomrnandant ceLLo iniportante pro-
Ia sagesse et a I'CquitC reconnues do la Sublime-
saisut cee occasion pour avoir l'honneiir, etc.
Signd, STJSAeGCOBD. ')

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher