Rouen ; le sieur Vincent-Thomas-André Grout, teinturier, demeurant

Texte [correction la plus récente par will-coyotte - Voir les corrections]

Rouen ; le sieur Vincent-Thomas-André Grout, teinturier, demeurant
à Blosseville-Bonsecours ; le sieur Parfait Grout, élève en médecine, de-          

meurant à Paris ; rue de la Harpe ; dame Léonie Grout, épouse du sieur                  
Joseph-Victor Delassaux, entrepreneur des ponts et chaussées, demeu-                        
rant à Rouen, rue de Lecat , n° 9.            
Ledit Tènement de Bâtimens ayant appartenu, en tout on en partie,                        
aux héritiers du sieur Pierre Guyot, en son vivant maître plâtrier à                    
Rouen, où il demeurait, rue Chasse-Marée ; au sieur Jacques-Laurent  
Yolette père, qui demeurait à Rouen, rue Chasse-Marée ; au sieur Jean-                              
Jacques-Louis Yolette fils, fabricant, qui demeurait à Paris, rue de    
                     
Grenelle-Saint-Honoré ; au sieur Alphonse-François Cabot, aubergiste,                    
demeurant à Yville ; au sieur François-Charles Mazurier, marchand
                               
             
boulanger , qui demeurait à Rouen, quartier de Cauchoise ; au sieur
Vincent-Thomas-André Grout fils, demeurant à Rouen, rue de Lecat ;  

au sieur Pierre-Louis Gastel père ; an sieur Louis Gastel, domicilié à  
 
Lille ; à dame Louise-Véronique Gastel, épouse de Nicolas Godefroy ;
au sieur Nicolas Morant, toilier, demeurant à Rouen, rue de l'Avalasse ;                                    
au sieur Guillaume Romy, qui vivait de son revenu et demeurait à                              
Rouen, boulevard Cauchoise, n°83, où il est décédé le 25 juillet 1822 ;                              

à dame Marie-Catherine-Constance Grout, décédée sa veuve le 21 août              
1823, et enfin à tous les vendeurs ci-dessus nommés.                          
Ledit exploit contenant déclaration à M. le procureur du Roi que                    
ceux du chef desquels il pourrait être formé des inscriptions pour
raison d'hypothèques légales, existantes indépendamment de l'ins-    
cription, n'étant pas connus de l'acquéreur, il ferait faire la présente        
publication.                                  

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher