Keywords

Add keywords

L escomedies etles autreg-amusernensallaientmoiiis bien]

L escomedies etles autreg-amusernensallaientmoiiis bien]
pendant cette expedition que pendant la prcódente. U n'y
pas Ic mne • degré d'harmonie ni In mêrne gaieté. Wine !s
viancles. conerVéeS fraiches no parureit pas aussi bonne ;
oflieiers lee trovaient fades et no IesmangeaienL qu'enfricas- (
see : its appelaient cela de In cuisine française. I
Les dangers Wont pas été rès-nombreux. Une fois, ungrand j
champ de glace , arrivant avec une v6iocitd énorme , souleva un
des vaisseaux et I'entraIna pendant qaelque Lems. I
Des cli3ses t Pours blanc et aux loops vari4ent la monoLonie
1e Fhlvernage ; mais 011 ne voit pas que le capitaine Parry ait
faiL faire de ces excursions haEdles par terre qul signalérent son
premier voyages
L'éc1uipage eut deux fois la visit.e d'unc tribu des esquirnarx,
d'une taille assez avantageuse , mais trèssaIes. Leurs femmes.
qui ivaieIIt dos chevenx d'un noir foncé , mais roides conirne
des crins, parurn d'aboid trs-tirnides ,
1-peu connaiSsance avec les matelots. Le PFIX d'une femme et
fat d'abord un clou ,et plus Lard un inauvas couteau. •
fineI!e ; its connaisseit tris autreS races d'animau' , dsent- ration,
ii, , descendant d'un esprit femelle manvais ; cc sont los likalil
caUluno on les européens
OR les indiens do continent , les ,
qu'ils coirnaissent par oul-dire , et , ajouaient-iIs ,
ques Iisitations et quelques politesses ,nos chiens. Cette
parenté prouve Ia mediocre idc qu'ils se font des cabluno.
Ils s'appellent eux memos Eunce, et repoussent avec mdi- I
gliation le surnom d'esqutmaut qui signifie mangeurs de chair
true. 11 parat cependaui pie les hommes ddvorent quelque-
f6is la chair crue des bêtes fauves qu'ils ont Ludes , mais les
fmms on!; toujours so n de cuire Jeurs alimens.
Les cabanes de neige de ces sauvages sont d'nne construction
ingénietlSe. Troh cabanes , rapprocilees comme les trois fen it-
les Too trefle , ont tine entrC c,mmune par une tongue galerie. j
ChriqLle cabane sert d'a,ite i tine fawille. Les chie,is resterit
datis la galerie qul , 46tant ti'ès-basse , exclut Pair exLërieu.
Si nous considrons mainteunt I'intfrieur do chaque cabane,
Dolls VOyOOS des carrs sides de neige , réuIièrernent coupés
cóinine des blocs do grariit, poses los uns sor les aures de
manière a former one some de voile solide. Tout autour de
Cette chamhre I)aUtC tie neuf pieds et large de halt , on voit I
rgner Un bane , e g alemeut forwé de neige taiUée ; des peau
d'atimaux le recouvrent ,etii fortne -la-fois le siege et l a
couche. On djhautfe Ces cabanes par Ic fen d'une lainpe , et
Ia pénètrc i travers uriC plaque de glace , servant de c
lumire y
fenêtre.
Cette description correspond exacternent avec cefle quo le
misslonnaire Latrobe fait des tnaisus de neige de La Loire do tie son revenu, deineurant
Labrador , également habitóe par los eSquiuiau.
Les jongieiies des sorciers eta 4nekokr de ceLlo trihu rap-
pellent eac(ement celles des sorciers qui , so Groenlan'd , poe-
tent le rnme flOm. Revtnd'un costume fantastique, agitant
tous sos membres, le sorcier, kpreS avoir, Zi l'aide do yen-
triloquisme, contrefait tin colloque avec Ic, esprits , towbe is
terre Cousme IflOrL ; Loutes les luwires souL éteintes, et, pen-
dant ceLLo obscuritd mystórieuse , Ia femme du sorcier Iuj coud
is son habit phisieurs Iisières tie peau, dont flo05 allons ap-
prendre l'usage. Le icorcier , ressuscite , a fait sewbant de
prendre peu--peu l'usoge tie ses sons; it so repose de I'ixnmense
vyage qu'il est censé avoir fait shins les régious infernales ;
enfin it prend to parole, it raconte Comment , dece'ndu dans
les abirnes ; ii aperçut un monstre qui retenait dan, sa main
touts les haleines , tons les veau matins ; comment it lui
01-donna tie Ichcr prise is ces animaux afin tie rétablir la pêche
des esquimaux ; comment it lui coupi on doigt , dcut doigts,
la main entire. " Domain , s'dcrie-t-11 • le poisson vs revenir.
n Si you, doutez de mes exploits souterrains , regardez ces
a lisires do peau que lea esprits isifernaux out attachdcs
a Knot, habit pour honorer mes victoires.,,
Le capitaine Parry n'a obtenu qu'is uii prix Lrès-élevé une
tie ces peaux infernales.
Lea Canots tie ces esquinaaux, faits en os
baleines , ont yingt_six pieds de long et settlementdiic-ueuf des Faulx,
pouces tie large par en haut, neufet dewi par en has us
sont dune Iégereté étonnante , ce sontdes poissons yolans.
Parmi lea curiosittis que l'ecp dition a rappnrtCes , on a
94 niralement remarquti los chiens, quisonicomme formds par
a nature pour trainer des fardeaux.
On a recijeiltj jtisqu'is cinq cons mats tie Ia langue tie ces
sauvages. Ceux qu'on cite daus la Gazette Uttëraire no sent pas
ilressesnblcnt. aux autres diabetes esquimaux, si bien
analyses par M. Valer , dans leMithridate d'Adelung.
••

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher