— 4--

— 4--
II y a eu baler conseil des ministres chez M. be garde-
des-sceaux. Cc conseil a commence a Iieux heures et s'est
prolonge jusqu'is ciuq Iaeures et deinie.
Le ininistre de lintCiieur a propose is 1'Acad6rnie
t
i:oyale de ,nCdecine tine série tie question relatives is l'en- ---
seigucinent et is I'exercice tie i.i inCdecine , de Ia cbirur-
gic et de la pharinacie en France. L'AcadCmie a chargé
one commission tie faire nit rapport sur CCL important
objet. La commission se compose , pour la mCdecine
i-Ic MM. Double , Marc, DCsorineati et Guenaud tie Mussy;
pour la chiruigie , de MM. tUbes , Dubois pére et Byes-
chet; pour la pliarinacte de MM. Pelletier et lioulty.

- Les rCformcs Ccononaiques dans Ic personnel del'ar.
niCe s' etendtout, dit-on, an corps de I'intenclance Inilitaire
on porte is vingt-cinq be norubre ties sous-inicudaus qul,
parini ceux employes nusintenant , selont mis all tlaite.
nient tie non-activitC. ft rCsu Itera tie Ia difftiiencc tie snide,
tie la suppression (lea frsis tie bureau et ties iiscIeinsmii s
, tine reduction Iiverses tie ces vingt-ciiiq sohis-jtiteisilans
tie dCpenises d'ciiviion 150,000 francs. II u'est 1,tss qi.IestioLz
de dititinuer IC notubre d es jnteudaiis , tout litsieurs
cependant pourraient Ctre usia en disponibilitC sans nsuire
an service des trou pes. Est-il bien nCcessnire tic dent
a inason inilitajic
ititendans , l'uii POtt I i i , et i'autre pour
Ia garde royale 2 Dais piusicuis divisions , lea functions
d'in tentlant lie poutralent-elles pas être iciiiplies par des
sous-iotcndans de pieiuièrc classe ? Nous sotuwes d'autaiit
plus disposes ii le emoite , (111'il doit en être aus$1 dans Ia
t 5- , don t !'intendant Se tiouve CboignC tie sa residence
par mission te1isp0i4i1`e , mnais cepenidaist (be longue dorée,
C'est Cans leg itauts einplois que les economies seraient leg
plus fitmctueuses;car les Iiauts ein1,bois out leg seals dent
leg traiteniens Wont point CprouvC de reduction.
On lit Ic passage suivant dans be Journal de Cant
du 26 octobre
L'arrondisseinent sIc Bayeux est un des plus cotniner-
cans tie ulotie clepaitcnaent taut par sa position topogra
,
phique et la qualitC de son sot , pie par lininstrie des cul-
tivateurs. Avant I'iiiéeistion ties inCtiers is tulle , bes dell.
idles tie Bayeux Ctaient menoininCcs cc faisalent la pints forte
branche de commerce tie la, yule , et sIc pins occnpaient
heaucoup d'ouvriêres dma leg caiu1 ignes d'akiitour. On
connait encore aujout\t'lIui Ii StlpCiionitC iIii tartirie di si-
guy dorit Ic inaictiC ainsi que ceinti de B tycux qui est
, , ,
nil tICS )?us cunsirliribies tin k1iiteiiieut , foumnit beau-
coup pour Paris. Uric des priiicij)aies richeitses tie cet ar-
rondissement , cc soot suitout ces fertiles )turages qui
engrsissent de noinbi'eux troupeailx d'cxcellccit bCtaif , oil
y IICVC ties clievaux font estiisiCs : aussi la foire cite tie la
Toussaint est-elle spCcisteitteut rCputCe pour la qualitC des
clieVaux qui s'y vendeut , et donit la noinbretise rCnnina
ofTie aux tttniatenirs Ctrangers qui y vienneat sIc ties-loin
Ia ficiIitC tie choisir suivant Ieuis goCits.
Cette loire se teuait autrefois dans no champ trCs-Ctroit,
pies tie to vile ; mnais I'incointisodi cC (]it local etagagea les
ad ininistrateurs is I'Ctablir da rts I'intCiieur muCimie. Grace
aux sages dispositions qu'ils 01st prises , on n'y voit point
ariiver des accidens tie la nature de ceux qui seisibie-
raient tencire inCvitables be nombrc consitlCiable de cisc-
vaux et tie bestiau,c que ]'on y ansCne des dCpartetneus
voisins et pnincipaiemnent de Ia Manche.
La loire ne dune qu'un jour cependant des la vciII,
lendemain tie Ia Toussaint , se tient Ia,nontre , qul coil)-
mnence l'aprCs-nnidi , et donne un aperçu gCnCral despii
de la vente , et oil se concluetit inCisie la plus graude
partie des ma reliCs.
Ladecision de S. M. par baquelle leg reniontes de la
cavaleiie des gardes-du-corps Sc (ciout dCsoitnais darts
Ies dCpartetnens forinCs tie l'anciemane province de NoN
inandic, anitnera encore d'uns nouveau zCle leg propi1e
tailes et les cultivateurs tie cc pays
, et I'honorable ic-
co! npense qui sera dCceinCe it ceox (jai remnporteront lea
primes accordCes par M. be piCfet sera pour tons leg
,
paiticuliers one nouvelle preuve de Ia sollicitude de lent's
ad mi n i stra teu rs.
L._ LaGazelle universelie tina5 annonce Ia presence
is Lyon du neveu tie M. de Saint-Cricq , ministre du
commerce et des manufactures. Le but de sop voyag e
, dit-eble , relatif aux grandes questions qui parait êtrc
ont motive Ic dernier rapport all Roi tie M. de Saint
Cricq , et spCcialernent aux reclamations du cornisieri-C
tie notre yule pour I'entiCe des soies Ctiangères ; C
personnage a visitC plusieurs de nos Ctablissemnens in-
dustriels.
- Le Journal d'4ix-la-Chapellerapporte qu'on a tue
dans leg Ardennes un perroquet de Ia plus belie espce,
qu'on a pris d'ahord I) 0 U1 Un faucon. Cette singuileiS
prise a CveiiIC I'intérCt de quelques paysans psi ont fail
des recherclies sur leg arbres voisins;on a tiouvC ia
nit! complet. II serait curieux de voir ties p erroquets
con-sine des dindous s'acciimnater dans ces contiCes.
- Le bureau fomiatC par quciques branches importafl 5
o ur rassemnblêr tons Ies fait du commerce de la capitale p
propres is jeter tie la lutniCre aur leg questions soniniset a
Ia commission d'enquete coininerciale occupe I'nne des
,
salles do tribunal tic commerce. MM. Ics secrCtaires Sf
Irouvent tons Ics jours avec deux menibres de Ia commis '
Sion de cleux is quatre beures.
,
cellt
Déjà MM. les nCgocians en teintures et drogueries ,
;
en bois d'CbCnisterie , cc les principaux fibricans tie Pari s
Ics istaisons qui s'occupelat des coLons en lames , Ies CO 1
mnissionnaires de roulage , se disposent is se joinclre
commission par MM. les raffineurs de sucre et n Cgoc ianstll
denrées coloniales.
On Cent tie Messine que la quarantaine qtii avitt
etC misc sur leg provenances tie la France ins CnidiOfl3 '
est levee entièremeist.
- On lit dans beJournal de Toulouse:
(I On nous apprend que Ia nouvelle organisatiOfl all
corps royal d'antilterie , qui devait étre appliquCe '
troupes dc ceue arme en garnison dans les places
nord , vient d'être aJournCJ d'aprês de nouveiles dsp°
Silions. 3
a Ce cbangernent comme tons ceux qu'on a itnOnce
, a
d vers clues, paralt ne raticcsër un nouse lu et
1 ojet des rndiitations et d o s ti:avaux du cou;it i su peii 4
), 11 est is.peu-prês certain cue Ic conconis tie la Pit
d
'all ce legislative sera réclame dans cette im , or ts ntC
vitale question.' It est teinsentmu que la fixitti d: Ia ioi 50

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher