Keywords

Add keywords

(m) Pour [ci lames , les vms et lea cklres , j'ai JCjà signal Is

(m) Pour [ci lames , les vms et lea cklres , j'ai JCjà signal Is
cause des soufirauces de cci branches importantes de notre
agriculture; cUe ticat I La ittituvaiseassiette de I'iwpôt tie l'octroi.

--- -
Sans doute le gouvernement doit rCserver pour les
producteurs natiotmaux I'approvisionnen-icnt de la F rance .
imiais , .Iorsque des lois plus sages auront fait cesse
r
rie malaise génCrat , lorsqu'on aura nis notre indust
les airuIiorations que je viens d'indiquer, , it poré Pa
soutenir la concurrence etrangère , et pour ainsi duestir
Ic pied de guerre, en I'iuvestissant du crCdi et
dle
consideration clout elle a taut besoin , on potirra prore
sivement diminuer les droits d'entrCe , c'est-à-dire
La barrière.
Jusques-lit , le Si'ence piolaibitifdoit 6tresrreflaent
•mamtenu. Settlement les tarifs doivent étre caIcul 5 de
maniere qu'it y alt protection pour les tiavailleu rs de
toute espéce , et en iiimne tents obligation d'étahIj r l
pioduits it no prix iriodCrC. Les prix de I'intórieu r Se
iiivelaut ainsi peu-it-peu avec ceude I'extCiieur , lafraude
peidant tie ses bCuCuices , perdia de sonactivitC.
Plus les diojts d'entréc serout élevCs , plus I'iutroja c.
tion ft-auduteuse de la inarchanclise étrangème sera consjd.
rabte , parce cpie l'espoir de se procurer de granJ 5 W.
nCfices , en esquivant Ic paietnent des droits , sera tots.
jouls on app&t pour les esprits aventureux.
II faut donc que la fraude soit repriinCe, maim it faat
aussi qie les drouts de douanes soient calcalCs de nia.
niere a ce qu'ils n'excécleut pas la
. prime ('assuran ce de
La contrebande ; cir , dans to cas contraire , it an-jvera ce
Iiu'jI ativitit uti jour it on propriCtaire qui avait itius plu_
sieurs chevauxdans on pre entoarCde barrages : la llauteur
en Ctait iáisonnable , et force était it messieurs les dialons
de se tenir datis les unites. Cependant l'appCtit , la gaIet
ayant rendu l'herbe courte
, les yeux se fiuèieiat au-de
et convoitèrent bientót la richesse voisine. Dsir et besoja
rendent agiles : un jeune Ctalon sauta Vito les valets ac-
coureiit , et aprés in'es réliexions et avoir (enu coimseil
entr'eux , i t s .jugent qu'un bari.ge plus éevC doublerait
IetirsécuiitC : uusSitôt (lit ussitót fait ; cc eo voilit jusqu'aux
orejlles ; mais it peine nos geris oat-ils tournui Ic dos
que toute la bande avait passé sous la perche fatale, a
on on instant les prCs voisius fwent foulés et rasCs.
Puisque je sun it parlor de la réforwe des tarifs , jo
dois rCclawer suitout Li diminution des di-ots établis sir
les foutes et les chitbons venant de I'etranger , droits qui
péseut d'uue naauiiére prCjudkiable sur un si gianduoumibie
d'imiclustries. Le gouverneunent doit , it est viai protger
,
nos grosses forges et irs exploitans de nos mines. Mats it
est prouvC quo ces indusuiels gagnent all mows
pour 0/0 (i) sur leurs capitaux ; Si cci bénClices etament
ilhifliflues de ifloitie, its dCpasseiaient encore de beaucoup
Ic taux moyen clue nos industriels obtiennent en general
de Ieurs veilles et de leurs sueurs. It inc parait done clue
les actionnaites des mines de Fiance n'auraient aucuce
lainte lCgitiine ii faire
F , si les dioits Sur les forties et SU
es charbons Ctaient rdduaits de to p. o/o. Une telle re
duction serait on immense bienfait pour l'industre agri-
cole et manufacturière.
Voila' ' Si je pouvais &re entendu en de hauts lieux , les
voics ci Inoyens ue je proposetais pour Ic ?aleutiela
France et sur que Iles bases je voudrais asseomr Ic bad ,
get Je n'aulais pas sans doute ic talent de discuter a Is
tribune , coinine ii l'acadiiiie, Ic prix des belles phrases
avec M. de Martignac ; inais , dins les bureaux je stIpLt
,
!erajs awec tine franchise brutale, an besoin, les intetets
dc mon pays, et je n'cinploirais pas Ratio teuns 3 d es
visites de civilitC. A. B.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher