Keywords

Add keywords

Jcuilleton.

Jcuilleton.

0 MME QUOI NAPOLEON N'A JAMAIS EXIST]".
. L'ahus des interpretations aIIgoriqies , étayes dWane
rd1i00 pigs ou moms sp5cense, trouve thins Ufle petite
rOdnre fort piquante, imprirllte a Agen, sa r(futauon In
Plus directe , colic qui résulte do l'ironie et de In parfaite
-aIogic des proc6d6s. Malgré to succès de I'Origine des
ilIes de Dupuis, les savans Wont on qu'uue voix pour
manie de voir dans bus les cultes de La terre
Uu fond de similitude, c'est-à-dire le soleil adoñ partout,
avec le cortege du zodiaque et des principaux pinnomènes.
ll• ronomiques : mais aujourd'hui personuc tie songe plus
I defendre ni a attaquer cc livre. Si Ia brochui'e dont
:us dOflfl05 Un fragment, a un tort, c'est d tie pas p&-
altreen tems plus opportun : In fièvrc de 1'1I6orie his-
Olqio West plus une malatlie a l'ordre du jour; it vaut
lUleux on générat placer to remôde It 016 du mat, que de
Ofl'rir dventuellement pour to cas Oi Ic mal aurait une
1 deseence. Quoi qu'il on soil, In plaisanterie est bonne,
,lteepar un apparell formidable d'érudition, et C'CSL plus
Ill, ii Wen faut pour nous decider a en mettre un chan-
Illon Soils Les ycux de nos lecteurs.
c hP0 ?hI Bonaparte, dont on a dit et dent tant de
1 Ses , Wit pas même eist. Cc West qu'ufl personflage
sera C'est k soleil persoiinitió ; et noire assertion
rouvle, SI nous laisons voir quo tout cc qu'on Pu-
lC
It- ¶ est emprunL du grand astre.
h OyOns dosji sotn najreent cc qu'on nous dit do cot m
OIfiU1C mervejlleux.

==— - •_ - -
ønnous dit :
Qu'il s'appelait Napoleon Bonaparte;
Qu'iI Ctait nC thus iine lie dc It MditerranCo
Que sa mere Se flOinflilit Lrtitj,a ;
Qu'il avait trois smurs CL quatre frères , dont trois
Itirent rois ;
Qu'ileutdeux femmes, (hint une mi donna tin his;
Q ill aait Sons mi SCIZC rnaréehix de son empire,
(lout (lOUie ,Iaient an activitiS tie service; •
(.! lI'i I mi t fin a LI1( gr; nde révotu Li On ;
Wit triomplia dans Ic Midi, et qu'il succomba (tans
le Nord ;
Qu'rlltin , apres on rgne do douze aiis ,qu'il Ma1t
COlfllfleflCé CII tenant de t'OrIent , it s'eil alla disparaitre
dans ics niers occidentales.
Iteste done a savoir si ces diffcrentes particuIarits sont
empruntées du soleil, et lions espronS que quicotique lira
eeL écrit on sera convaincli.
Et, d'abrd tout 'le inonde sail quo to soleil est noinmC
AP0110flpar les pokes : or ,la difference entre Apollon
et Napoleon West pus grande ,et elle paraltra encore
bicu moindre, Si on remonte It Ia signification de ces norns
Oil It leur origine.
II est constant que Ic mot Apollon signille .xtermina-
teur ; et it parait que cc nom fut donné an sok'ii parles
(iICCS, a cause du mat qu'il lour fit devant
lrtie tie lour atniée I)erIt par IN (IIale%Itq ti05(,t
par la contagion qui en r65ull;z ,lors de lolItagdfit 11;:r
Agameniilon a Chrysès, lrre du soleil, COflhIOtl
volt all commencement do l'1liad d'11omèrs; pta'lfr1j
]ante imagination dspoètcs grecs transforrnah4kbs
de }'astre en flèehcs enlIammes quo le dicu irrittS Iançait

.• . . . .•.. ..
do tontes parts CLqni ailraicnt tout exterminé, Si, pour
apaiser si colére , on n'et rendu la liberté a Chryseis
tItle du s;tcritIcateur Chryses.
C'est vraisemblliteinent alors et pour cette raison quo
Ic fllfi! Cut OIIIi ipoilon ; Illais queue que soft In eir-
conqatice on la Cause qui alt fait donner is eel astre un
tel. awn, ii et certain qu'ii vent dire externiinateur.
. Or,Apollo est le ,mme not4u'4poléon.Its • de-
riveut (le jj,oUuo roX?t)r,, OU 4POlOtJ.;?roASe)ieiix
verhes grers qui n'cn font qu'un et qua siniuicnt peedre
tiier, extermIfler. Desorte quo , si le pretendu hros do
lotte siècle s'appelaitApoeo itaurait to méme nom
to soled et 11 remplirait d'atlleurs toute la significa-
tpIC ,
tion de cc flow car on nous to dépeint eomme Ic plus
;
grand exterminateur d bommes qut aitjamaiscxislé. iIais
Ce personnage est nomme Napoleon ,et consequenunent
it y a dans SOfl nom tine lettre initiate qui West pas dans
to npm du soled. 0111
, it y a line Jettre do plus of nme
une syllabe ; car, sniYalIt los Inscriptions qu'on a graves
de toutes parts darts In captale le vrai n
, o m do cc prC-
tendu hCros CtaitNeapoleoa.C'est cc que l'on voit no-
tammeilt stir In colonfle do Is Place Vendme.
Or, rette syllabe do plus n'y met aucune difference.
Cel1csytlbeeSt grecque, sans doute, coinmele reste dtj
nom, et en greCne on P oe t
ye , est une des plus graods
a l11rt nati(,us(ile BOils pouvonsrendre par to motyenta-
bk,nent.l)'oi it suit ipie Nêapohion signiuie vtriLable-
in pIll'l(rtninaI(' lIr, Vit1blo Apollun. ('est dolic %t ri- CI
la IJlVflI(llt to sole i i . .
Mds (tile dire de son autre nom Quit rapport to mot
Bonapartepent-Il avoir avec l'astre du jour? On tie le
voit point d'abord ; mats on comprend all moms quo,

contrite Bonapartesignitie bonne partie , II S'agit sans
doute là de quelque chose qui a detix parties une bonne
,
CL une mauvaise ; de qucique chose qut, en outre, se rap-
porte an soleil NapolCon. Or, rica tie se rapporte plus di-
EcCiement an soleil quo Irs ilèis do sa revolution diurne,
41t S('S etfets sont to jour et la fluit ; lalumière of leg (Cue-
tires : In ltimiCrc, quo sa l)rCsence prodwt, et los tCiièbrcs;
qri l)I'(%atent pendant son absence. C'est tine all( I-1 01 , 1*0 CII
prunWe des Verses- C'est !'empire dOromaze el ceitti n
(l'Arilnane ;
!'empire do la lumiere et des tCnChres ; Von-
Pire des bons of (les mauvais genies, Et c'Cst a ces dcr-
iners, c'est tutIX gCllies (In trial et des tCiChres quo ]'on (IC
vouait autrefois par cette expression ilnprCcatoire Jbi
in lit si :
malarn partern. , par maid porte , Oil euiten
d.it Jes tCuuCbres
, nul doute quo par bond parle on no
doive entendre la lumiCre. C'est Ic jour
, i;ur oppo
tioti a In fluit; ainsi on nesaurait dotiter qt e ce ii o;:t i'ait
&s rapporis avee Ic soleil surtout quatid on le oiL
, t at-
urIi avrc Napoleon qui est Ic sold! !ui-mCme coitrhe
, ,
nulls veluolis (IC to prouver.
2 1 Apolton , suivant la mythologie grecque, Ctait nC
(ldflS tulle Ito do Ia MCditrrrariCe (clans l'ILe do DCtos); aussi
a-t-on fail naitre NapoiCon dans one lie do Ia .1Cditei-
rauCe • et d2 prCfCrence oil a choisi In Corse, paret' Itie In
sIEtu;iuii de II Corse , relativement a Ia France, oi on a
VO I 1 it firt iC,ner, est Ia k)Ius COIl brine it In situs I iou
tie I );l os ; !i vcnw t In
, rv! ' n A ( rCcc, oil A itollon a 'u t ses
tctn1):cs priucipaux of SCS oracles.
Pauanias,it est vrai, donne It Aollon ic litre do
(lIVf1ItC Cgyptienne , mais pour&re divinitégyptiemue
it 'Ctait pas tudcessairc qu'iI füt né en Egypte; ii sufli-
sau qu'ii y füt regardC comme un dieu • et c'cst cc quo

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher