Keywords

Add keywords

Jt'ujtt cli U.

Jt'ujtt cli U.
ESQUISSES DE MOLURS.
GAMINS DE PARIS 8
1.
La GIIACON rATISSIES.
L P1UparL de Parisiens Pont chacun leur filiation infinie
de ,
COmine is minéraux et leg insectes.
DC même quo to bourgeoisde Paris le faubourien, 1
garde national on la grisette , to gamin de Paris , cc type
ef a auj ses mile subdivisions qui torment chacune
Un lujet d'&iide ii part.
!Jne des varjts los plus communes et leg plus riches
dii gami n
de Paris, c'est to garçon pàtissier.
So0signaL
est fort simple.
i ll i 1 doe arms,veste. de couleur moelle de bipuf, in
net do COtn pour tous leg juurs casquette do loutre
mat Pour Las dimchestete en forme de brioche , demix to-
es la place des Jones, serviette autOur de Ia taille,
It 8mne de couteau de cuisine a la ceinture.
Tel e le Lesage an herbo,le Valet apprenti, to Carêmc
novice.
na r6 Pond an nom de Claude,d'Antoine on de liar-
llan%
r 1, exereice dc ses functions,c'est-um-dire quand ii
eaux pratiques la tourte patriarcale OU to nougat on
dime d'êvêque,surmont d'un saint Jean on
Catherine en pastillage, le garçon pAtissier est

grave,craintif,snatorial. Son cuur bat pour la bécha-
mole,to biscuit qu'il soutient liii donne la chair de
poule. V
Mais une fois pie son fardean eat rendu a sa destina-
tion,alors c'est I être le plus libre,to plus heurcux,to
plus indépendant de la creation.
II agace tons lea chiens qu'il rencontre ; it pose here-
mnent 55 tourtiCre vide sur sa tête. I1 se méle It toutes lea
parties de bilks, et, conime II est un pen crCdule et abruti
[par to vol-au-vent et l'ëcliaudC , lea Robert Macaire dim
petit palet finissent toujours par Iui eseanioter lea quelques
sous do pour-boire qu'il vient de recevoir.
En rentrant an bercail , son bourgeois lui donne Ic
knout avec Ic balai Ii battre lea meringues.
L'dducilioo du garcon pátissier commence an colifichet,
parce quo ks oiseaux souL en gdndral des pratiques assez
indulgentes , et ne se plaignent guère quand lour fourni-
ture Sc troure manqude.
Du colifichet II s'dlCve a l'echaude,de l'dchaudd Ii Ia
galette, de la galette Ii la frangipane, et de la frangipane a
La charlotte russo,to nec plus ultra do la $tisserie trans-
cendante.
Le garcon pátissier est pares.seux , menteur, ,sournois
viveur , gourmand, coureur, lourdaud. 11 n'a guCre que
ces défauts et heaucoup d'autrcs.
C'est Ic plus irreprocliable de tons lea gamma de Paris.
II.
to LTC PETIT CEERC.
Le petit clere est Faublas des gaming do Paris. C'est
Ia roucrie du trottoir incarnée ; it fume des cigarettes;
it est de premiere force an billard ; if porte desdeuous-

-
dc-pied;it jure comme tin mouaquetairc, et fréqucnte
déjà plusicurs lilies de portières qu'il compromet avec
des litres de marrons et des bouquets de volettes.
Clore d'huissier cicrc d'avoud clerc de notaire eest
, , , ,
toujours IC' rnC;nc personnage effrontd, taquin to cha-
, ,
pean sir l'oreille leg poches encombrdes de requtes et
de siguifiretions , crnployant reguliêrement deux heures
,
par jour it conveNer avec lea chiens du Pont-Neuf.
An fond to petit cicrc Westhargneux quo parce qu'on
.
l'a marI.yris.
Le 11éotiiue do l'étude Jo suirnomme habituellement
Buridan on Torquatus. Le maitre clerc Ic
, ilI11iSt()6
nomme l'Amour en culotte ha patron I'appelleChose.
,
Le Petit clere boxe trois fois par jour avec lea prolCtaires
qui s'avisent de l'appelersaute-ruisseau.
Pour prix des poires des crédevilles et antres immon
,
dices qu'iI dtsine sur papier timbre des paquets de plu-
,
mes et des ries de papierqu'iI escamote an patron et
,
des parties de bouchon qu'iI fait clans la salle des Pas-
to petit clerc reçoit une subvention de vingi a
Perdus ,
vingt-cinq francs par mois.
Au lieu de payer son tailleur son bother son chape-
, , ,
her et sa blancliisseuse de fin to petit clerc emnploie ses
,
vingt-cinq francs a acheter do la galette , des centre-
marques a la Gaité, et a louer lea romans de M. Ricard.
Tomis lea trimestres to père du petit clerc apparait,
,
dana I'dtude armd dim tire-pied vengeur, comme Porn-
,
bre (IC Bianco au festin de Macbeth. It accable son fils
des Cpitliètes d'assassin de laussaire de Fiesehi de La-
, , ,
cenaire. La traCdic se prolonge pendant quelques minu-
tes et Ic tire-pied intervient presque toujours comme le
, ,
dice d'Horace au dCnoAment.
,

Le petit cicrc verse des larmes a fendre les curs lea
plus hostiles a
toute amnistic ; mais Li peine to pCrc a-t-iI
atteint la porte de sortie pie déjà son fruit Iui tire Ia
langue ,
, et place sea deux mauissur son nez comme pour
jouer tie in clarinette. ,
En general to petitclerc a
, . L'âge de La réflexion et des
moustaches, change entiCrement de vocation ; it deserte
la procedure
, et se ddtache de La hasoche. II profiLe des
talons iju'il possCde dana la calligraphic, la ventrilotjuie
et la velocitd des tibias pour se faire sa majoritC,
, , ii
premier role de mdlodrame soullleiir an Cirque-OIym-
pique ,
, on vaudevilliste de Bobino et de M° Saqui.
Dii reste
, cette haute position ne I'enivre pas quon to
herne on qu'on l'accueille
, qu'il tombe ou qu'il rCussisse,
ii se plait toujours
' rappeler avec bonhomie to tems oü it
mm'etit que simplesaute-ruisseau. A
.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher