Keywords

Add keywords

Aussitót que Ia reine fat assise sur son trône, toutes

Aussitót que Ia reine fat assise sur son trône, toutes
leg cérémonies eurent lieu dans l'ordre déterminé idles
,
que Ia reconnaissance la premiere offrande leg prières,
, ,
Ic sermon le serment I'onction leg éperons, l'ofl'rande
, , ,
du glaive l' nvestiture, do manteau imperial le globe,
, i ,
t'anneau los sceptras Ic couroiniemeut. L'archevêque
, ,
do Caniorbéry, étanl place devant t'autel prit dans se
,
mains la couronne do Saint-Edouard la cousacra at Ia
,
bénit an ces termes : Dieu qul couronue tes fidIes set-
viteurs , etc. v Le doyen do Westminter portaut la coo-
ronne, l'archevêque descendit do I'autet et Ia ptaça sur Ia
tête de Is reine. En cc moment I'air retentit do acclama-
,
tions et des cris do peuple
, qui chants leGo4 save the
queen. Les pairs et ]as pairesses mirent leurs couronnes,
leg ëvéques tours mitres, leg rois d'armes leurs cou-
ronnes;leg lrouipeties sonnèrent leg tambours batti-
,
rent le roulement ]as canons de Is tour et do pare sa-
,
luèrent.
Lorsque lea acclamations curent cess l'archevêque
- ,
prononça l'exhortation
- : a Sois forte et prends courage. ,)
Le cheur chanta ensuito l'hymme : La reine se ré-
jouira. a L'archevéque do Cantorbry s'étant We a
genoux on memo tents quo los autres évêques prononça
,
t'hommage dans leg .terines suivns : 'c Moi, Guillaume,
arciaevêque de Cantorbdry jejure d'étre fidèle etdévou
,
noire souveraine at do la,
a , a ses héritiers rois Grande-
Breagne , at je in'engage a faire loyatemeni le service
des tarres qua je reconnais tenir de S. M. coinine étant
droits de l'ég!ise. Aini Dieu me doit on aide! a - Les
ailtres évéques rpétèreut ces paroles. Les dues de
Sussex et de Cantorbéry, ayant ôté leurs couronnes, so
mirerit a genoux devant Is rome. Le due de Sussex
prononca la forinule do l'hommage dans leg termes sui-
vans : Moi Auguste Frédéric due de Su sex devien%
(C , , s ,
votre homrne lige d'esprit et de corps je vous jure dé-
,
voüment ci lidélité ci promets do vi re et de mount
, v
pour vous an toute occasion. Le due de. Cambridge
-
répéta Is formula. Les deux princes torchèrent ensuite
la couronne de La reirie , Iui donnèrent on baiser sur la
joue gauche et s retir&ent. Apres la cérémonie de Is
deuxième offrande la reine retourna an Buc-
, pataisde
kingham. Le cortege suivit to mme ordre u'ä l'arrivée.
sOtdais de la police out fait Ic sevie de sireé
stir toute la ligne ducortége.
Le journal to Suna imprimé en leitres d'or tousles
details relatifs a cérémonie du couronnement. La méuse
fenille a publié Ic portrait de la reine, surmonté do la:
couronne at des mots : Dicta garde et suivi d'un/o - i-
niledo la signature do Victoria.
Voici I'estimation de la valour des divers joyaux qu
orneQt le diadéme destine a la rome:
. Vingi diamans autour do cerete, chacun du prix de
liy. sterl deux gros diamans an centre du diádéme,
I , bOO ;
de la valeur de 2,000 liv. si. chaque ; cinquante-quatre
petits diamans places dais Los intervallos, 100 liv. at. cia-
eun ; quaUe Croix ornées de vingi - quatre dianaans cha-
cone iv. si.; douze diatnaiis places
, 1,000 dens los
fleurs de lys, 10,000 liv. St.; dix-huits petits diamans
places sur ces flours de lye, 2,000 liv. St.; peries, diamans
sur los croix, 10,000 liv. St.; cent quarante-quatre petits
cliamans an cercie, SOo liv. 81.; vingt-six diamaus sur la
oroix la plus étevée, 3,000 liv. St.; deux cercies dc per-
los, 300 liv. St. Cc qui donne un total de i11,t00
liv. St.
Un Français qul visite Londres en cc moment comnie
,
curieux vu chez le joaillcr de la coot une arafe de
, a
fr. composée de quatre brillaus. L'un it eux ci
250,000 , ,
le plus grog avail appartenu
, a la princesse Charlotte
lea deux autres a Is reine Marie - Antoinette, te quatrième
at to plus beau la reine Marie-Stuart. It a éi
( a
acheté on dernier lieu ) a Joseph Napoleon.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher