Keywords

Add keywords

— Je vous l'ai dit, monseur, on ne ciasse pas de tels hommes,

— Je vous l'ai dit, monseur, on ne ciasse pas de tels hommes,
mais On n'accepte pas... —
Ah I je vous comprends, dli Anseime avcc arnertunie.
— Laissezrnoi flair, monsieur ; onn'accepte pas, dis-je, uno
reparation pour des. torts qui
, vous l'avez dit , n'existent pas.
On ne prend pas Ia vie d'un hownie at on ne Iui donne pas Ia
sienne, parce qu'un hasard vous a mis dana une fausse posi-
tion ; l'arnour pout faire do pareils sacrifices at les acceptor;
inais vous no m'airnez pas, monsieur, vous ne m'ainlez pas.
— Madame, madame, s'ticria Anselme an regardant Amelia
avec une tie m'interrogez pas
trislesse CL Un trouble extreme ,
la-dessus, no me deinandez pas si je vons aime, car je vous
Ic dirais, je vous dirais que Jo vous airne I
— Vous, monsieur I dit Arnélie an souriant,
— Oh ! depuis lon-.-toms , depuis la premiere fois qua je
vous ai vito, at alors je volts at aimCe paree que vous étiez
belle, spirituelle, charmante ; puis, quand je vous at connue par
leg autres, madame, car je n'al jainais osC m'approeherde vous,
Iorsque j'ai su Ce quo vous etiez , je Vons at aimCe pour votre
verb, pour la noblesse do votre cwur. Jo vous at aimde an
an vous pleurant
vous vCnérant , ; car jo vous ai espéree 01
perdue. J'ai osé avouer won amour a un homme, it M. Canabel;
Jo lui ai dii quo pour vous mériter je me seutais Ic courage do
devenir riche, bonnie, itlustre ménie s'il to fallait. Mais sa troide
raison m'a fail inesurer la distance qui nous séparuit , et j'ai
ecarte de mci Louie espdrance pour marcher sent dans ma car-
riCre d'abandon at do servitude.
taisait at Amétie dont to cmur battait
Anselme so , , It coups
presses — , tenait los yeux baissds at se taisait aussi.
Et maintenant , madame , qua voulez - vous , qu'ordonncz-
vous , quelles reparations puis-jc vous offrlr du mal bien invo-
lontaire — quo je vous ai jail I'
Mais ne in'avez-vous pas dit qu'il n'y an a qu'une de cod-
venable on pareitle circoilsiance?
— Sans diouto , madame , reprit Anselme avee angoisse q
d'une voix tremblante ; mais vous m'avez dit aussi qu'il taut
amid , pour l'olliir , , qu'il taut aiiuor pour I'accepter... Moi je
vous aime depuis long-tems.... —
met d'a-present do Amélie an tendant Is main
EL , , At
Atiseline. .—
Heim I. quoi I non I vrai I qu'avex vous dii...
. . - AmClle...
Madame P. s'Ccria Anselnae an so levant at an regardant au-
. .
tour do Iui comnie on homme qui vient sic recevoir un coup
violent d'une main invi s ible; j)Ut$ it s'arrêta devant Ainélie at
tui dit avec des larmes at des sanglots : ,
Oh I dites-moi SI Jo no suis *s lost I

'5-

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher