Keywords

Add keywords

Chroulque PoIi1iqe.

Chroulque PoIi1iqe.
(Extrait des I ournaux el do notre correìpondance de Pang d'hier.)
Nous apprenons que le génraI Aymar a adressé an
ministère une demaude pour être dëchargé de son corn-
mandernent et rentrer dans l'inactivité.
Le génóral motive sa dmarche sur l'état de sa sant.
Voilà le prétexte:queue est la raison ? Evidemment l'or-
moyens de seduction étaient nombreux , it leg fit valoir avec
éclat. La poésie , Ia musique , ses chants harmonieux , tout fit
mptoyé pour se faire remarquer. Ii s'attacha particutièrement
A Is favorite du rot , et it réussL an bout de queques jours a
lui faire parvenir un message secret dating lequet , en avouant
it tui demandait un entretien
qu'it était Un amant deguisé ,
particutier et la permission do s'introduire dans le palais dii roi.
dont t'arne était fort impression n6.
Sylvine de Bragellonne ,
par toutes leg choses du domaune de la gatanterie , so montra
tres-toucliée des sentimens du beau troubadour, car die se fit
personnetietuent leg honneur d'uue declaration qui no con-
et passant par-dessus beaucoup
cernait quo la naïve Arlette ,
efle consentit a rccevoir Cadnet en secret;
de convenances ,
cUe ml fit dire par one confidente q&il n'avait d'autres moyeils
do s'intiocluire clans le palais que de passer par In fenétre qul
donnait sir la petite place. On Iii preserivaitd'attendre la null,
t Syivine finissait par lui faire coniprendre que si ses inten-
it serait favonab1emeiit
tions dtaicnt relies qu'on tea supposait ,
écouté. .
Cadnet comprit to quiproquo : it devina quo In, favor i te you-
lait no mali et qu'it dtait la victime choisie pour Ic sacrifice. Ii
et attendit la nuit avec im-
n'eut garde de ddsabusàr Sylvine ,
patience.
Le due de Caudebec Clue chacun prenait pour on trouvère
, a
errant , ifinspirait aucun soupçOn. 11 digit sa fenétre on atten-
dant t'lieure désignéc , et charniait leg habitans par ses chants
oyeux , lorsqu'uii varlet , escorté tie tons leg jeunes gens di
. pays, vrnt proclamer an son d'une cornenhuSe qu'iis eussent ii.
so rendre dans Ia plaine , pour le grand tournoi dent to vain-
qucur devait étre proclamé be futur époux de la princesse Ar-
Jette , ci successeur de Rupert I- .
A cette proclamation Is jeunesse rassembbée fit éclater sa
.
oie'. Cadnet j , descendant sur Is place publique arréta on ins-
,
taft ces enthousiastes par !'incroyable rdvéltion qo'il cruldevoir
tour faire ; ii leer dit quo dan, sa vie aventureuse do chanteur
ambulant , ii avait appris toutes lea devises et leg legendes des
différentes viltes qu'il avait parcournes ; qu'ii y en avait une
pour Yvetot et pour Ia princesse Arlette
, et que , si on to dé-
Smut it allait Ia faire connaltre it
, sea nonibreux prdtendans.
Tons y consentirent avcc curiosité. Atora Cadnet, cherchant un
IF_.

Afficher/Cacher

Afficher/Cacher